Rubriques




Se connecter à

"Je veux gagner des titres"… Les premiers mots de Vanderson, la recrue brésilienne de l’AS Monaco

Monaco a annoncé son arrivée dès le 1er janvier, premier jour du mercato d’hiver. Vanderson, qui s’est engagé pour cinq ans et contre 11 millions d’euros, a été officiellement présenté à la presse ce vendredi après-midi à La Turbie.

Ch. Rx Publié le 07/01/2022 à 17:30, mis à jour le 07/01/2022 à 16:19
Le Brésilien s’est engagé avec Monaco contre 11 millions d’euros. Il a signé un contrat de cinq ans. Photo: Christopher Roux

A 20 ans, le latéral droit brésilien, recruté au Gremio Porto Alegre, son club formateur, est décrit comme un joueur offensif, rapide et technique. Sur le Rocher, il va évoluer en Europe pour la première fois. Il était sollicité par des clubs de Premier League et de Serie A mais il a finalement signé en Principauté.

Pourquoi avez-vous choisi de rejoindre Monaco?

"C’est un grand club européen et j’ai envie de m’inscrire ici. Je suis jeune et conscient que je vais devoir progresser. J’ai très envie et je suis excité à l’idée de jouer à l’ASM. J’espère apporter le plus de joie possible aux supporters. Je connaissais et je suivais la Ligue 1. C’est un championnat qui a bien évolué ces dernières années et composé de grands joueurs. Je veux gagner des titres, faire du mieux possible."

 

Avez-vous des amis dans le championnat de France?

"J’ai des amis qui sont passés par la Ligue 1 et j’ai pris contact avec eux. Ils m’ont parlé en bien de ce championnat. Je connaissais le club mais je n’avais pas de contacts directs avec Caio Henrique ou Jean Lucas (les autres Brésiliens de l’effectif, NDLR). Ils seront tous les deux importants dans mon adaptation. Ils sont passés par là. Ils savent comment ça se passe."

"Fabinho est une source d’inspiration"

Vous avez quitté votre club formateur sur une relégation et vous rejoignez une ASM qui vient de changer d’entraîneur. Ce n’est pas la situation idéale quand on est l’objet d’un transfert…

"La relégation avec Gremio fut un moment difficile sur le plan personnel et pour tous les salariés du club. Personne n’imaginait un tel scénario en début de saison mais c’est le football. Et je suis convaincu qu’ils retrouveront très vite l’élite. Le changement d’entraîneur à Monaco démontre que le club a de grandes ambitions. Cela ne change rien pour moi puisque je n’avais pas rencontré Niko Kovac."

Avez-vous des idoles?

 

"Oui est la première qui me vient à l’esprit est Fabinho. Il est passé par Monaco et il a connu un grand succès depuis à Liverpool et en Angleterre. C’est une source d’inspiration, y compris pour son jeu puisqu’il met beaucoup d’impact et de pression sur l’adversaire. Je m’identifie à lui."

Offre numérique MM+

...

commentaires

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.