“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

"Je vais aller en parler à la Ligue": le vice-président de l'AS Monaco remonté après les décisions de l'arbitre face à Nîmes

Mis à jour le 02/02/2020 à 10:16 Publié le 02/02/2020 à 10:14
Arrivé sur le Rocher en début d’année, Oleg Petrov vit un apprentissage express de son rôle de dirigeant de club. Après un mercato intensif, le Russe doit maintenant porter la voix officielle du club, notamment sur la VAR.

Arrivé sur le Rocher en début d’année, Oleg Petrov vit un apprentissage express de son rôle de dirigeant de club. Après un mercato intensif, le Russe doit maintenant porter la voix officielle du club, notamment sur la VAR. Photo Jean-François Ottonello

"Je vais aller en parler à la Ligue": le vice-président de l'AS Monaco remonté après les décisions de l'arbitre face à Nîmes

Olg Petrov, le vice-président de l'AS Monaco, s'est exprimé après la défaite 3-1 de ses joueurs à Nîmes samedi soir. Les Monégasques se sont fait expulser deux de leurs joueurs et le dirigeant est contrarié des décisions arbitrales.

>> RELIRE. Monaco s'incline à 9 contre 11 face à Nîmes

« C’était un match très difficile mais je suis très contrarié par l’utilisation de la VAR, a livré Petrov. Ce soir, il y a un doute concernant l’action du premier but nîmois avec un tacle sur Henrichs et sur le carton rouge de Bakayoko. Les deux décisions sont sujettes à question mais je remarque encore une fois que les décisions sont contre Monaco, c’est le cas depuis le début de saison. Je vais aller en parler à la Ligue car je ne comprends pas pourquoi Monaco est toujours désavantagé. Je n’ai pas parlé aux arbitres, j’ai trouvé l’état d’esprit de l’équipe remarquable après la pause ».


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.