“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

"Je suis content d'avoir signé à Monaco pour apporter mon expérience" affirme Franck Passi, nouvel adjoint de Thierry Henry

Mis à jour le 20/12/2018 à 14:43 Publié le 20/12/2018 à 14:43
Thierry Henry et Franck Passi désormais unis sur le banc.

Thierry Henry et Franck Passi désormais unis sur le banc. Photo Cyril Dodergny

"Je suis content d'avoir signé à Monaco pour apporter mon expérience" affirme Franck Passi, nouvel adjoint de Thierry Henry

Franck Passi, 52 ans, a rejoint ce jeudi son frère Gérald qui travaillait déjà au sein de la cellule recrutement, en tant qu'entraîneur adjoint de Henry.

L'ancien entraîneur de l'OM et du LOSC (2017) vient compléter le staff de l'ancien attaquant d'Arsenal où l'on trouvait déjà le Portugais Joao Tralhao, l'Anglais Patrick Kwame Ampadu, André Amitrano (gardien), et Carlo Spignoli (préparation physique).

Lors de l'arrivée d'Henry sur le banc de Monaco, la direction du club avait tenté de débaucher Julien Stéphan actuel entraîneur de Rennes, fils de Guy, adjoint de Didier Deschamps en équipe de France.

Franck Passi a évolué une saison à Monaco (1993-1994) et a été présenté ce jeudi aux côtés du vice-président Vadim Vasilyev et de l'entraîneur de l'ASM.

Franck, parlez-nous de votre arrivée?

Merci déjà au coach et à Vadim d'avoir pensé à moi pour donner un coup de main dans cette entreprise, cette nouvelle mission. Je suis content d'avoir signé à Monaco pour apporter mon expérience. Je vais me servir de ce que j'ai appris dans les autres clubs pour que les choses aillent mieux ici, et que Monaco décolle.

"On peut s'apporter mutuellement"

Vous avez été numéro 1, puis numéro 2... Quelles étaient vos ambitions avant de venir ici?

Je prends les choses comme elles viennent. Je ne suis pas un entraîneur qui se projette à 10 ou 15 ans. Aujourd'hui, je me suis senti prêt. Après avoir discuté avec Thierry, j'ai pu constater que nous avions les mêmes valeurs sur le foot. Je trouve cette mission très intéressante. On peut s'apporter mutuellement, et j'ai conclu que je pouvais venir travailler ici en tant que numéro 2. Mais ça ne veut pas dire que dans 5 ans je ne serais pas numéro 1 ailleurs.

Pourquoi cela ne s'est pas fait plus tôt?

On s'est rencontré il y a trois semaines avec Thierry Henry. Au départ, on n'avait peut-être pas pensé à moi, mais une fois que ça a été le cas, on a beaucoup discuté. Encore une fois, on s'est rendu compte qu'on avait les mêmes valeurs au niveau du foot avec Thierry, et c'est important pour travailler ensemble.

"Je suivrai sa ligne directrice"

Le vice-président de l'ASM, Vadim Vasilyevc compte sur son tandem pour redresser le club.
Le vice-président de l'ASM, Vadim Vasilyevc compte sur son tandem pour redresser le club. Photo Cyril Dodergny

Comment allez-vous fonctionner avec Thierry Henry?

Je serai son adjoint. C'est lui le boss. Je suis venu sous ces conditions. Ce qui a d'important dans cette histoire, c'est de travailler en équipe. J'ai connu le poste de numéro 1 et numéro 2. Connaître ces deux postes me permet de bien savoir ce que j'ai à faire. Je suivrai sa ligne directrice.

Qu'est-ce qu'un bon adjoint?

C'est une personne capable de mettre en pratique les idées du coach. Le numéro 1 a beaucoup d'occupations médiatiques, d'organisation globale etc. L'adjoint souvent, nous sommes plusieurs en plus je vous rappelle, c'est de mettre en application les idées du coach.


La suite du direct