"Je ne me mets pas de limites". Les confidences de l'attaquant de l'AS Monaco Breel Embolo

Arrivé cet été sur le Rocher après six saisons en Allemagne, Breel Embolo s'est longuement confié à Nice-Matin dans une interview à paraître ce mercredi. Il venait d'inscrire deux buts avec la sélection suisse et allait en marquer un autre deux jours plus tard lors de la victoire de Monaco contre Nantes (4-1).

La rédaction Publié le 04/10/2022 à 20:19, mis à jour le 04/10/2022 à 20:23
Breel Embolo a retracé son parcours. Photo Cyril Dodergny

Deux buts avec la Suisse cette semaine, des débuts réussis avec Monaco. Êtes-vous dans la meilleure forme de votre vie?
Je ne pense pas. Le dire équivaudrait à me mettre des limites ou à être dans l’auto-satisfaction de ce qu’il vient de se passer ces dernières semaines. Ce serait un peu bête et naïf. J’ai pris la décision de changer de club pour sortir de ma zone de confort. J’ai fait six ans en Allemagne. J’avais besoin de nouveauté, de retrouver une certaine fraîcheur, me confronter à une autre concurrence. J’ai 25 ans, j’espère que le meilleur est à venir. Ce début de saison ne se passe pas trop mal (il sourit). Mes choix paient et je suis très heureux d’être ici.

Vous donnez le sentiment d’avoir toujours connu la L1 et ses exigences.
C’est un championnat que j’ai toujours bien aimé regarder. À mon arrivée ici, on m’a dit: ''Tu as le soleil, tu as tout pour être concentré mais tu as aussi tout pour ne pas l’être. Ça dépend de toi et de ce que tu veux''. C’est un discours qui m’a plu. Quand je m’entraîne, je le fais pour moi, pas pour ma mère, le coach ou le directeur sportif. J’ai entendu qu’à Monaco il y a les yachts, la fête, mais il y a surtout un super centre d’entraînement, des conditions parfaites pour travailler et des gens qui font tout pour que vous vous sentiez à l’aise.

Quelle note donneriez-vous au début de saison de Monaco?
(Il réfléchit) C’est très dur à dire. Il y a eu cette élimination de la course à la Ligue des Champions (contre le PSV Eindhoven) qui n’était selon moi pas méritée et a été très dure à avaler. Mais on a montré une bonne réaction. Les matchs qu’on a perdus, on les a perdus à dix avec des décisions arbitrales difficiles à accepter. On sait qu’on peut faire plus, mais on n’a pas non plus raté nos débuts. Globalement on est sur une bonne lancée. On travaille dur, on a à cœur de construire quelque chose de fort collectivement.


La suite de l'interview à retrouver ce mercredi dans notre journal papier et sur notre site.

L’AS Monaco Kids Tour et Ruben Aguilar à La Turbie ce mercredi

La Turbie accueillera la 4ème étape de l’AS Monaco Kids Tour ce mercredi 5 octobre (14h-19), sur la place Neuve, en présence du défenseur Ruben Aguilar.

Toutes les animations désormais habituelles du Kids Tour seront proposées aux participants (ciblé géante, mini foot, concours techniques, quiz, jeu vidéo FIFA, etc.).

Dès 14h, le latéral monégasque, blessé à la cheville, prendra part à une séance de dédicaces.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.