Rubriques




Se connecter à

"Je me sens mieux comme n°10"... Découvrez les premiers mots de Takumi Minamino, l'international japonais de l'AS Monaco

Première recrue estivale de l'AS Monaco, Takumi Minamino a été présenté, ce mercredi à La Turbie.

Christopher Roux Publié le 20/07/2022 à 15:18, mis à jour le 20/07/2022 à 15:21
Le Japonais de 27 ans entend partager son expérience au sein du groupe. Il compte, aussi, rapidement apprendre le français avec un professeur. Photo : Dylan Meiffret

Le milieu offensif et international japonais (42 sélections, 17 buts), arrivé en provenance de Liverpool contre 15 millions d'euros et pour quatre saisons, a expliqué pourquoi il avait choisi le club de la Principauté. "C'est le premier à s'être rapproché de moi", a-t-il confié. En manque de temps de jeu chez les Reds, il accueille le défi monégasque avec ambition. "L'ASM doit être en haut du classement et montrer un beau football", a-t-il affirmé.

Takumi, pourquoi avez-vous choisi Monaco ?
Monaco a été le premier club à se rapprocher de moi. J'ai tout de suite été intéressé. J'ai rencontré l'entraîneur (Philippe Clement, NDLR) et Paul (Mitchell, le directeur sportif). J'ai vraiment été séduit par le projet du club.

Que connaissiez-vous de la Ligue 1 ? Avez-vous demandé des informations à Hiroki Sakai et Eiji Kawashima, l'ancien défenseur de Marseille et l'actuel gardien de Strasbourg ?
J'avais une très bonne image de la Ligue 1. C'est un championnat jeune avec beaucoup d'énergie. Les joueurs y sont dynamiques. C'est un tremplin pour aller dans des championnats plus importants. J'ai appelé Hiroki et Eiji pour prendre des infos. Ils m'ont dit que c'était un championnat avec beaucoup de vitesse, tactique et avec des équipes spéciales. Je pense au PSG mais Monaco fait aussi partie de ces clubs. L'ASM doit être en haut du classement et montrer un beau football.

Ce sera une saison particulière avec la Coupe du monde en novembre...
C'est l'un de mes objectifs, mais avant ça, il y a l'ASM. Je dois d'abord me préparer avec Monaco. Si je fais un bon championnat, j'aurai une bonne préparation pour le Mondial.

 

" Mon essai à l'ASM à 16 ans ? Les souvenirs que j'en garde sont un peu tristes"

A 16 ans, vous aviez fait un essai à l'ASM. Qu'en retenez-vous ?
Cela remonte à longtemps. Les souvenirs que j'en garde sont un peu tristes. Cela se passait bien au niveau des entraînements mais j'avais du mal à communiquer avec mes coéquipiers et l'entraîneur. Je ne parlais pas français et je me sentais un peu seul. Ces souvenirs sont restés très très forts. C'est ce qui m'a décidé à apprendre d'autres langues et à me confronter à d'autres cultures. Cela a été un moment très important dans ma carrière. J'avais vu le centre d'entraînement et le stade. Je m'étais dit que cela me plairait de jouer ici un jour.

Vous arrivez à 27 ans. Que pensez-vous apporter à l'équipe ?
J'en ai parlé avec le coach et j'ai déjà une certaine expérience. Il m'a demandé de l'apporter au groupe puisqu'il est composé de nombreux jeunes. Je dois m'impliquer dans la préparation et la gestion des matchs.

Vous parlez souvent de statistiques... Avez-vous un objectif précis en tête ?
J'en ai un mais je ne veux pas donner ce chiffre. Mon but est de contribuer un maximum aux victoires de l'équipe et cela passera forcément par des buts et des passes décisives.

" Le temps passé avec Klopp reste un souvenir inoubliable"

Qu'avez-vous retenu de Liverpool et des saisons passées avec Jürgen Klopp ?
Le temps passé avec Klopp reste un souvenir inoubliable. Même s'il ne me faisait pas beaucoup jouer, il me faisait vraiment confiance. Quand j'étais sur le terrain, il avait 100% confiance en moi et j'avais confiance en l'équipe.

 

Vous avez peu joué avec les Reds. Comment vous sentez-vous physiquement ?
Je me sens bien, j'ai rejoint l'équipe en stage au Portugal et tout s'est bien passé. Par rapport aux objectifs que le club se fixe, je serai en très bonne condition.

Où vous sentez-vous le plus à l'aise sur le terrain ?

Idéalement, je me sens mieux en tant que n°10 mais je peux jouer à gauche, à droite, avant-centre... Je suis au service du coach. Je n’ai pas parlé directement de mon rôle avec lui. Ça dépendra de la situation, du match.

Que savez-vous dire en français ?

Bonjour et ça va (rires). Je n’ai pas beaucoup de vocabulaire mais je vais apprendre avec un professeur.

Offre numérique MM+

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.