“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

"Je fais l'arrêt au bon moment": le destin de Marc-Aurèle Caillard, formé à l'AS Monaco et qui a écœuré l'OGC Nice avec Guingamp

Mis à jour le 25/12/2018 à 21:10 Publié le 25/12/2018 à 20:59
Comme un coup du destin, Caillard a connu sa première en Ligue 1, au Louis-II contre l'AS Monaco.

Comme un coup du destin, Caillard a connu sa première en Ligue 1, au Louis-II contre l'AS Monaco. Photo AFP

"Je fais l'arrêt au bon moment": le destin de Marc-Aurèle Caillard, formé à l'AS Monaco et qui a écœuré l'OGC Nice avec Guingamp

On peut garder les buts de l'En Avant Guingamp et porter le prénom du plus célèbre empereur - Marc-Aurèle - qui dirigea l'Empire romain lors de son apogée (161 - 180). C'est le destin de Marc-Aurèle Caillard, 24 ans, formé à l'AS Monaco et qui vient de disputer son premier match de Ligue 1 au Louis-II.

Pour ce drôle de baptême, le portier guingampais a sorti un gros match quatre jours après avoir écœuré l'OGC Nice lors d'une séance de tirs au but en Coupe de la Ligue.

Passé par Clemont après sa formation sur le Rocher (2010-2015), le gardien a franchi un cap dans les Côtes-d'Armor.

Quand on est formé à Monaco, est-ce que cela a une saveur particulière de disputer son premier match de Ligue 1 au Louis-II?
Oui, c'est certain, c'est un beau clin d'œil. J'avais déjà eu l'occasion de débuter des matches en Coupe de la Ligue cette saison mais c'est sûr que jouer à Monaco, mon club formateur, pour mon premier match en Ligue 1, c'est beau. J'ai su être patient, j'ai beaucoup sué pour en arriver là. C'est le fruit de la réussite et du travail.

En parlant de Coupe de la Ligue, on vous a vu brillant dans l'exercice des tirs au but contre Nice la semaine dernière.
Je faisais...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct