“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Jardim: "Montrer plus d’envie"

Mis à jour le 26/09/2018 à 21:32 Publié le 26/09/2018 à 14:05
Leonardo Jardim.

Leonardo Jardim. Photo AFP

Jardim: "Montrer plus d’envie"

Alors que l’AS Monaco traverse une crise de résultats depuis sa défaite à domicile contre Angers, Leonardo Jardim s’est présenté face aux médias, ce jeudi à la Turbie, à deux jours du déplacement à Saint-Etienne.

Coach, quel message avez-vous fait passer à vos joueurs?
Le message, c’est le même que j’ai fait passer la veille. On a besoin d’une réaction, de montrer plus d’envie, plus d’énergie. On représente Monaco, un grand club, habitué à jouer le top 3, la Coupe d’Europe… Tout le monde doit en prendre conscience : les joueurs, le staff, les salariés… On doit en faire plus pour nos supporters. Ils méritent mieux.

Peut-être que vos joueurs seront davantage motivés contre Saint-Etienne…
La motivation ne doit pas venir de l’adversaire, on doit toujours être professionnel. Ce club, il faut le respecter. Ce sera un gros match, face à une bonne équipe… Il y a du talent, de l’expérience… On se doit d’être plus costaud défensivement et plus dangereux dans le camp adverse.

Les cadres comme Tielemans, Chadli ou Jemerson ne sont pas au niveau…
Lors des matchs précédents, c’était bien au niveau de l’attitude. Contre Angers, ce n’était pas le cas… On doit faire mieux dans le jeu, travailler pour progresser… C’est une question de motivation. Moi, je suis tout aussi motivé de jouer contre Paris ou Marseille que contre Angers ou Reims.

C’est une ambiance de crise dans le vestiaire?
Tout le monde est déçu. On joue les premières places depuis plusieurs saisons…

Le contexte monégasque n’est guère propice à la révolte…
Ici, c’est assez spécial, mais on le sait. On ne joue pas devant 50.000 spectateurs, il n’y a pas 300 personnes au centre d’entrainement pour casser les voitures… A Monaco, ça doit venir de l’intérieur…

Y a-t-il une cassure?
Non, je ne pense pas.

Des garçons comme Subasic ou Raggi incarnaient cet état d’esprit mais ils ne jouent plus…
Cela fait longtemps qu’ils sont là… Ce sont des joueurs importants. Les autres doivent prendre le relais. Pour beaucoup, c’est la première fois qu’ils jouent pour le top 3. Ils sont plus habitués à jouer le maintien. C’est un changement d’attitude qu’il faut… On doit donner le maximum, toujours, après le résultat… Il y a toujours des moments plus ou moins bons. Lors de la première année, on avait démarré très poussivement. Mais on avait relevé la tête grâce à notre attitude, notre état d’esprit.

Pourquoi Subasic n’est toujours pas dans le groupe?
Parce qu’il ne se sent pas encore à 100%.

Ce n’est pas un problème de contrat ?
Je ne suis pas agent.

Vous sentez-vous en danger ? Avez-vous pensé à démissionner ?
Sincèrement, je suis là depuis cinq ans. J’ai toujours respecté mon contrat. J’ai prolongé car c’était mon souhait, celui du club. J’aurais pu partir… Ce n’est pas maintenant que je vais m’échapper. Je suis ici pour donner le meilleur.

Radamel Falcao n’est-il pas trop isolé en attaque ?
C’est un finisseur, il a besoin de soutien, de ballons dans la surface… On manque de créativité.

Ses bonnes périodes, c’est lorsque vous jouiez à deux attaquants…
Oui, il y avait aussi Mendy, Sidibé, Silva, Lemar, Kylian (Mbappé), Valère (Germain)…


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct