“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Jardim avant le choc PSG-Monaco: "Ce match ne sera pas déterminant"

Mis à jour le 27/01/2017 à 14:24 Publié le 27/01/2017 à 14:22
Leonardo Jardim.

Leonardo Jardim. C.D.

Jardim avant le choc PSG-Monaco: "Ce match ne sera pas déterminant"

Avant de défier Paris au Parc des Princes, Leonardo Jardim a fait le point et notamment sur son effectif. Fabinho, absent de l'entraînement matinal, souffre d'une pathologie ORL. "On fera le point avec lui demain", a étayé le coach portugais avant de se livrer face à la presse.

Etes-vous excité à l'idée de jouer ce match?

Evidemment, c’est un match très important. Paris, c’est une équipe de qualité, dans un stade plein. Le PSG a changé depuis le match aller, notamment dans la mentalité. Ils ont recruté Draxler et Guedes et avec du travail, l’équipe parisienne s’est équilibrée. De notre côté, on est une équipe également équilibrée. On avait fait un très bon mois d’août, c’était une belle victoire. Cela fait six mois que l’équipe joue bien, il faut continuer.

Est-ce un tournant de la saison?

C’est une rencontre importante mais pas déterminante. L’équipe qui sera championne sera celle qui aura le plus de points en fin de saison. Il y a seulement trois points en jeu, dimanche. Le résultat du match ne figera pas les choses. Evidemment qu’en cas de succès, on aurait une belle avance mais rien ne sera décisif. Peu importe le résultat.

Que pensez-vous d’Edinson Cavani?

C’est un grand joueur, un énorme buteur. Mais c’est surtout l’attaquant de l’équipe qui vient de gagner onze trophées sur les douze derniers titres du football français. Il ne faut pas oublier tout ce que cette équipe a montré depuis plusieurs saisons. La différence de Cavani, c’est qu’il joue plus proche de son but qu’avant.

Avez-vous une réflexion tactique avant Paris?

On essaie toujours d’équilibrer les choses, mais ce sont toujours les joueurs qui font la différence. On a besoin de bien travailler ce match même si en jouant tous les trois joueurs, on fait beaucoup de récupération et peu de stratégie. Les deux derniers matches contre Paris, oui, on avait surpris le PSG tactiquement. Parce qu’on avait gagné, aussi. C’est plus facile de parler d’effet de surprise quand ça marche. Je refuse l’idée que nous avons une équipe type. On a un groupe élargi, avec de nombreux titulaires.

Etes-vous favori pour dimanche? 

Je crois que personne ne peut dire sérieusement que nous partons favoris pour ce match. Je le répète, le PSG a gagné 11 titres sur les 12 que le football français a mis en jeu depuis trois ans. Le championnat est équilibré, avec Paris, nous, Lyon et Nice. La seule différence, c’est que Lyon et Nice n’ont plus que la Ligue 1 à jouer. Paris et nous, on est encore engagé sur les quatre tableaux, jusqu’au mois de mars, tout sera serré car on jouera tous les trois jours. Ensuite, on verra. 


La suite du direct