Rubriques




Se connecter à

"J'ai vécu 24h très intense émotionnellement"... Aurélien Tchouaméni évoque sa première convocation en équipe de France

Jeudi, Didier Deschamps a appelé Aurélien Tchouaméni pour la première fois en équipe de France, dans l'optique des trois matchs éliminatoires pour le Mondial 2022 au Qatar. Les Bleus auront trois matchs à jouer les 1er, 4 et 7 septembre face à la Bosnie, en Ukraine et contre la Finlande.

Christopher Roux croux@nicematin.fr Publié le 27/08/2021 à 16:23, mis à jour le 27/08/2021 à 16:28
Le milieu de terrain de 21 ans va découvrir l'équipe de France A la semaine prochaine.  Photo Jean-François Ottonello

Le milieu de terrain de l'AS Monaco (21 ans), passé par toutes les sélections de jeunes, était en conférence de presse ce vendredi.

L'occasion pour lui de partager son bonheur.

Il a appris sa sélection quelques heures seulement après l'élimination de l'ASM par le Shakhtar Donetsk, lors du barrage retour de la Ligue des champions (0-1, 2-2 a.p.).

"Cela a été 24h très intense émotionnellement. Mercredi, la soirée s’était mal terminée, mais j'ai eu une bonne nouvelle le lendemain", a rembobiné le néo-international.

 

Le natif de Rouen est revenu sur la manière dont il a été informé de sa convocation.

"Mon agent devait le savoir quelques heures avant l'annonce du sélectionneur. Il l’a dit à mon père, qui l'a dit à mon petit frère qui m’a envoyé un message en pensant que je le savais. Ce n'était pas le cas puisque j'étais encore dans l'avion avec l'histoire que vous connaissez (l'ASM a dû changer d'avion au retour à cause d'un souci de générateur électrique, NDLR). Mon petit frère me l'a donc dit cinq ou dix minutes avant que le sélectionneur n'annonce sa liste. Il est content parce qu'il sait qu'il m'a donné l'info en premier (sourire). J'ai la chance de connaître quelques joueurs dans cette sélection (Jules Koundé notamment, son ami du centre de formation à Bordeaux). Cela va forcément m'aider dans mon intégration. Je ne me prends pas trop la tête."

Son entraîneur Niko Kovac lui a déjà glissé quelques précieux conseils.

"Il m'a dit d'ouvrir les yeux au maximum pour prendre mes marques et montrer ce dont je suis capable", a confié Tchouaméni, avant d'évoquer les nouvelles attentes que son statut d'international va susciter. "C'est un processus. A partir du moment où j'ai des objectifs, je sais que cela crée des attentes des médias, des coachs, des supporters et du monde du football, mais je ne me pose pas trop de questions. Je prends beaucoup de recul et je reste calme. C'est bien d'y être, mais ce n'est que le début. Je dois continuer à travailler et faire encore davantage pour gravir les échelons. Il n'y a que par là que l'on peut réussir."

 

"Je lui ai dit: sois toi-même et ne change pas, a dévoilé Niko Kovac. C'est la raison pour laquelle Didier Deschamps t'a appelé. Ne tente pas des choses que tu n'es pas capable de faire aujourd'hui. Apprends chaque jour parce que tu vas jouer avec les meilleurs joueurs de la planète. C’est ce qui est nécessaire, ce que tu dois vivre et sentir pour devenir un grand joueur."

Kevin Volland incertain à Troyes

L'AS Monaco jouera à Troyes ce dimanche à 13h, lors de la 4e journée de Ligue 1. Ce vendredi, Niko Kovac a expliqué que Kevin Volland était incertain.

"Il a pris un coup à la cheville sur le premier but face au Shakhtar. On verra l'évolution dans les prochains jours."

Pour cette rencontre, Aleksandr Golovin est suspendu. Krépin Diatta (cheville) et Strahinja Pavlovic (genou) postulent à nouveau pour une place dans le groupe.

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.