“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

INTERVIEW. Le prince Albert II rend un "hommage appuyé" à Jardim et accueille Thierry Henry "à bras ouverts"

Mis à jour le 13/10/2018 à 12:24 Publié le 12/10/2018 à 19:42
En 2017, le prince Albert II avait reçu le staff et les joueurs de l'AS Monaco au Palais princier, au lendemain du titre de champion de France, et avait posé avec Leonardo Jardim, son épouse, et le trophée Hexagoal.

En 2017, le prince Albert II avait reçu le staff et les joueurs de l'AS Monaco au Palais princier, au lendemain du titre de champion de France, et avait posé avec Leonardo Jardim, son épouse, et le trophée Hexagoal. Photo Palais princier

INTERVIEW. Le prince Albert II rend un "hommage appuyé" à Jardim et accueille Thierry Henry "à bras ouverts"

A peine revenu du Sommet de la Francophonie à Erevan (Arménie), le souverain a tenu à remercier "plus que chaleureusement" Leonardo Jardim, ce vendredi, et fera "tout pour que Thierry Henry se sente bien à l'AS Monaco".

"Modeste, gentil, intelligent et compétent", voilà les mots qui reviennent dans les couloirs du Palais princier au souvenir de la réception de Leonardo Jardim, en 2017, au lendemain du titre de champion de France décroché par l’ASM.

Un discret personnage dont la passion pour le philosophe Edgar Morin, révélée peu de temps avant dans les médias, n’avait qu’à moitié surpris tant l’homme avait traversé cette saison inoubliable avec sagesse.

Un homme de qualité que le prince Albert II a tenu à féliciter et remercier, ce vendredi, à peine revenu du Sommet de la Francophonie à Erevan (Arménie), lors d'un entretien accordé à Monaco-Matin. "Je tiens à adresser un grand merci à Leonardo Jardim. Je ne sais pas à quelle place exactement, mais il rentre au panthéon des grands entraîneurs que l’on a connus."

"Un hommage appuyé" suivi de l’adoubement de Thierry Henry, promis à un contrat de 3 ans avec l'AS Monaco pour sa première expérience d'entraîneur principal.

Leonardo Jardim laisse derrière lui une trace indélébile, un sacré palmarès pour quelqu’un qu’on ne connaissait pas il y a quatre ans, et le souvenir unanime d’un grand homme. Quel message souhaitez-vous lui adresser ?
Je veux lui rendre un hommage appuyé. Je lui ai déjà laissé des messages pour lui dire. Je n’ai pas pu lui dire physiquement encore, mais je sais qu’il ne va pas quitter la région tout de suite.

Il a accompli un travail tout à fait remarquable avec quelquefois des réajustements à faire à l’intersaison, compte tenu des effectifs qui étaient à sa disposition. Il a su tirer le meilleur profit de ses effectifs et de situations qui étaient un peu difficiles pour lui. On ne peut que le remercier, plus que chaleureusement, pour le travail qu’il a accompli au cours de ces quatre saisons.

Comment analysez-vous son départ?
Il ne faut pas l’accabler de ce début de saison plus que compliqué. La faute est à partager parmi les différents éléments du club. Les joueurs bien sûr, mais un petit peu tout le monde. Je ne pointe personne du doigt mais il faut partager les responsabilités de cet échec et repartir au plus vite.
Quand un entraîneur perd la confiance du vestiaire pour des raisons x ou y, c’est difficile pour lui de continuer.

"il fallait quasiment un miracle pour que la mayonnaise prenne"

Ce départ paraissait inéluctable. On sentait des changements dans le discours et des tactiques qui ne prenaient plus. Avez-vous été surpris?
Chaque saison, j’attends toujours une dizaine de matchs officiels, toutes compétitions confondues, pour bien me rendre compte si les automatismes, les ententes et la cohésion de l’équipe s’opèrent. Là, quand vous changez 60 % de l’effectif, c’est très compliqué. Il fallait quasiment un miracle pour que la mayonnaise prenne tout de suite. ça ne s’est pas fait malheureusement. J’espère qu’avec un nouvel entraîneur on pourra repartir du bon pied.

Que souhaitez au prochain entraîneur? Qui pourrait être Thierry Henry…
Tout porte à croire que l’annonce sera faite très prochainement. J’accueillerai Thierry Henry à bras ouverts et nous ferons tout pour qu’il se sente bien. C’est un retour à la maison après son début de carrière à l’AS Monaco. Il est toujours revenu à intervalles réguliers et je l’avais d’ailleurs revu contre l’Atletico Madrid [le 18 septembre dernier au Louis-II].

"il faut être positif et laisser travailler thierry henry"

L’expérience de Thierry Henry devrait imposer le respect dans le vestiaire…
Oui je pense. Son palmarès parle pour lui. Même si c’est un jeune entraîneur, c’est quelqu’un qui a l’expérience du haut niveau et un parcours d’entraîneur adjoint avec l’équipe nationale belge. Je pense qu’il a tous les atouts en mains pour réussir techniquement. Maintenant, il faut savoir manager une équipe comme l’AS Monaco, qui a des difficultés. C’est un défi pour tout entraîneur même quand il connaît bien le club. Mais je pense qu’il est prêt à relever ce défi et on le soutiendra.

Avez-vous eu un contact avec lui?
Il a été approché par les dirigeants mais je n’ai pas eu de contact avec lui depuis sa présence au stade contre l’Atletico Madrid.

Son arrivée doit-elle impliquer un changement de projet au club?
Il est trop tôt pour parler de changement de stratégie. Il faut attendre de voir si on arrive à sauver cette saison. Car on parle de sauvetage pour l’instant. Même si on est encore relativement au début de saison, les choses avancent vite. Il faut absolument sortir de la zone dangereuse et essayer de remonter au classement. Après, on pourra envisager autre chose. Je pense aussi qu’il y aura un ou deux nouveaux joueurs au mercato et que Thierry Henry voudra faire quelques suggestions. Il faut être positif et le laisser travailler.


La suite du direct