“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Henry après la défaite de l'AS Monaco face à Reims: "Il faut se regarder dans la glace!"

Mis à jour le 03/11/2018 à 23:40 Publié le 03/11/2018 à 23:33
Thierry Henry.

Thierry Henry. Photo AFP

Henry après la défaite de l'AS Monaco face à Reims: "Il faut se regarder dans la glace!"

L’entraîneur de l’ASM a été très lucide pour juger la situation de son équipe.

>> LIRE AUSSI. Reims-AS Monaco: les notes des joueurs monégasques

Cette défaite est-elle plus inquiétante que celle à Strasbourg?
Oui. On n’a pas réussi à produire du jeu. On n’a pas eu d’occasion si ce n’est celle de Falcao. Reims a gagné tous ses duels et a joué comme il fallait le faire à la maison. Ils ont mis la pression. On se retrouve en supériorité numérique à 11 contre 10. On n’était pas dans le match mais on peut se dire: «bon, on va jouer au ballon en posant le jeu».... mais on se punit seul. On prend un deuxième carton jaune inutile (Pelé expulsé). On ne gère pas bien. Pour tout ça je considère que c’est plus inquiétant.

Vous avez changé de schémas?
Ce n’était pas une question tactique ce soir. Si on n’a pas l’envie de gagner des duels, peu importe le niveau, tu gagnes pas.

Pensez-vous que votre équipe a peur?
Non, mais elle est atteinte mentalement. C’est une situation difficile. Il reste beaucoup de points à prendre, mais il faut pas laisser l’écart se creuser. On a bien travaillé cette semaine mais le match n’a pas été le reflet de ce que j’ai pu voir. Reims a été meilleur.

Les supporters étaient en colère à la fin...
J’ai pas trop entendu ce qu’ils disaient. Kamil (Glik) et Falcao qui sont là depuis longtemps ont parlé avec des supporters. Je suis allé les voir parce qu’ils sont venus de loin pour nous soutenir. Après, je comprends leurs mécontentements.

L’entraîneur de Reims ne se faisait pas trop de soucis pour Monaco et disait que vous alliez vous renforcer au mercato pour vous en sortir. Qu’en pensez-vous?
Il en sait plus que moi alors... Depuis que je suis arrivé, il faut se concentrer sur ce point là. Il faut retrouver de la confiance. Il y a pas mal de fois où on refuse le jeu vers l’avant, on ne se retourne pas, on ne va pas chercher la balle. Quand on entre sur le terrain et qu’il y a un refus de jouer, comprenez “pas libérés». Pendant 10 minutes au début de la deuxième mi-temps on a gagné des duels. Mais c’est tout.

Comment voyez-vous la semaine qui arrive avec le match contre Bruges puis Paris?
Merci de me le rappeler... En ce moment c’est compliqué de prendre des points contre paris. Je pensais qu’après le match aller à Bruges (1-1), l’équipe était sur la bonne voie, mais le nul face à Dijon a replongé l’équipe dans le doute. Mais encore une fois, si je ne croyais pas en la qualité de cette équipe ou qu’on pouvait redresser la situation, je ne serais pas venu. La situation n’a pas changé depuis que je suis arrivé. Mais j’y crois.

Sentez-vous vos joueurs conscients de la situation?
Je pense même qu’ils le sont un peu trop. On sait où on est, mais du coup, on sent que les joueurs se posent beaucoup de questions : «et si on perd ?», «je ne me tourne pas...» etc. On est à cette place, car on ne mérite pas mieux. Il faut se regarder dans la glace.

Ne faut-il pas chercher plus de stabilité dans vos choix d’équipe?
Oui, mais on a beaucoup de blessés et il faut faire avec ce que l’on a. Trouvé le bon amalgame. N’oubliez pas que je suis ici que depuis 15 jours. Trouver le meilleur schéma et le meilleur onze ça demande du temps. J’apprends, moi aussi.

Pensez-vous que le chantier soit plus gros que vous ne l’imaginiez?
Je savais exactement ce à quoi m’attendre. Exactement.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct