“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Gelson Martins suspendu 6 mois, l'AS Monaco "regrette la durée excessive de cette suspension"

Mis à jour le 05/03/2020 à 21:41 Publié le 05/03/2020 à 21:37
Expulsé samedi dernier à Nîmes après avoir bousculé l'arbitre M. Lesage à deux reprises, l'ailier portugais de l'ASM, Gelson Martins, a été suspendu 6 mois.

Expulsé samedi dernier à Nîmes après avoir bousculé l'arbitre M. Lesage à deux reprises, l'ailier portugais de l'ASM, Gelson Martins, a été suspendu 6 mois. Photo AFP

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Gelson Martins suspendu 6 mois, l'AS Monaco "regrette la durée excessive de cette suspension"

Expulsé lors de la 22e journée de Ligue 1 à Nîmes (1er février), le Monégasque Gelson Martins a été suspendu 6 mois ce jeudi par la commission de discipline de la LFP.

Le milieu portugais avait écopé d'un carton rouge, puis bousculé l'arbitre.

>>RELIRE. Gelson Martins s’excuse pour son geste, le syndicat des arbitres l’enfonce

"Au regard de la nature des faits, la Commission de Discipline avait, le 6 février 2020, suspendu le joueur à titre conservatoire. Après instruction du dossier et audition du joueur, la Commission a décidé de sanctionner Gelson Martins d’une suspension ferme de 6 mois. Cette décision prend effet à compter du 6 février 2020", pouvait-on lire sur le communiqué de la Ligue.

Une sanction lourde aux yeux de l'ASM qui répliquait dans la foulée en publiant un communiqué sur son site: "L’AS Monaco prend acte de la décision de la Commission de Discipline de la LFP de sanctionner Gelson Martins d’une suspension ferme de 6 mois à compter du 6 février. Une sanction très lourde. Si le club condamne une nouvelle fois le comportement injustifiable de son attaquant, il regrette la durée excessive de cette suspension, pour un joueur n’ayant jamais connu d’écart disciplinaire en plus de 200 matchs au plus haut niveau."


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.