“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Gelson a fait plaisir, les notes des joueurs de l'AS Monaco après la victoire à Bordeaux (0-3)

Mis à jour le 18/04/2021 à 21:17 Publié le 18/04/2021 à 21:16
Gelson, lors de la victoire de l'AS Monaco à Bordeaux (0-3)

Gelson, lors de la victoire de l'AS Monaco à Bordeaux (0-3) Photo AFP

Toute l'info locale + Des reportages exclusifs

Gelson a fait plaisir, les notes des joueurs de l'AS Monaco après la victoire à Bordeaux (0-3)

Appliqué à la perte du ballon et buteur pour la première fois depuis cinq mois, le Portugais a rendu la confiance placée en lui par Kovac. Titulaire surprise, parfois maladroit par le passé et longtemps blessé en 2021, son but a donné de l’air à l’ASM.

LECOMTE (6): il n’a rien de probant à se mettre dans les gants pendant une heure, puis réalise un miracle face à De Préville (65’), avec deux parades et un dégagement du pied. La baraka l’accompagne sur la reprise de Basic qui heurte son montant (77’) mais, grâce à lui, l’ASM a terminé avec un neuvième clean-sheet sur ses dix derniers matchs. 

SIDIBÉ (6): il a laissé Henrique apporter le surnombre et le jeu pencher à gauche. Il se contente de défendre et monte à l’occasion. Ce rôle lui sied à merveille. Il est à l’origine du deuxième but en remportant son duel de la tête. 

MARIPAN (6): il s’est fait une grosse frayeur sur un dégagement catastrophe qui aurait pu finir en csc et non en corner (39’). Ce fut la seule. Il a bien négocié les appels de Hwang et placé son dos en opposition sur une frappe d’Oudin (81’).

BADIASHILE (6): Kovac l’a sorti du banc où il avait débuté les deux derniers matchs de L1. Dans le dur depuis son retour de l’Euro Espoirs, il a gagné ses premiers duels face à Hwang et pris confiance. Sa passe laser pour Ben Yedder a amené le premier but. Il ne s’est pas embarrassé dans la relance en seconde période, une fois le score acquis. 

HENRIQUE (6): ce garçon est un poison. Il a posé d’énormes soucis aux Girondins lorsqu’il est entré dans le cœur du jeu ou lorsqu’il a demandé le ballon dans le dos de Sabaly. Il apporte le surnombre et défend de mieux en mieux. Que demander de plus?

GELSON (6): il a signé son meilleur match depuis l’arthroscopie du genou qu’il avait subie en janvier. Il a fini sur les rotules à force d’harceler l’adversaire. On l’a même vu tacler! Offensivement, il a bien joué les coups, notamment en seconde période. Il trompe Costil avec sang-froid pour son troisième but de la saison, le second face à Bordeaux. Remplacé par Aguilar (75’). 

FOFANA (6): averti très tôt pour une faute sur Adli (15’), il a dû gérer son match par la suite. Il a encore amené sa puissance à la récupération, obtenant l’exclusion de Lacoux. Une grosse prise de risque et un ballon perdu auraient pu lui coûter cher (81’). De quoi lui rappeler qu’entre le talent et la facilité, la frontière est minime. Remplacé dans la foulée par Luis (83’).

TCHOUAMÉNI (6): dans son ancien jardin, il a rayonné et affiché un gros volume de jeu. Il a offert des passes lumineuses, comme à Gelson sur le (0-2). Il a aussi été l’homme capable de ressortir proprement les ballons quand l’ASM a délaissé la possession.

GOLOVIN (5): si Monaco marque moins sur ses corners depuis peu, c’est qu’il les frappe moins bien. Il rate une énorme occasion, la première de l’ASM (15’). Remuant et complice avec Henrique, il n’a pas été décisif. Remplacé par Diop (66’). 

VOLLAND (6): en début de partie, il a cherché ses marques après la bronchite qu’il avait contractée dernièrement. Ensuite, il a fait du Volland. Discipliné tactiquement sans être flamboyant, il est sorti de sa boîte pour inscrire son quinzième but de la saison, du droit, son mauvais pied. Quinze pions sans le moindre penalty: cela vous classe un buteur.

BEN YEDDER (6): titulaire en L1 pour la première fois depuis le 14 mars et trois matchs, il a joué dos au but et tenté des remises. L’une d’elle accouche d’une passe décisive pour Volland. La "Yedderland" s’est remise en route et il n’y est pas étranger. Remplacé par Jovetic (66’), qui s’est compliqué la vie avant de planter au buzzer.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.