“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Football Leaks: comment l'AS Monaco a fait plier la Ligue de football professionnel

Mis à jour le 22/11/2018 à 19:16 Publié le 22/11/2018 à 19:11
Frédéric Thiriez président de la LFP entre 2002 et 2016.

Frédéric Thiriez président de la LFP entre 2002 et 2016. Photo AFP

Football Leaks: comment l'AS Monaco a fait plier la Ligue de football professionnel

Les Football Leaks, obtenus par Der Spiegel et analysés par Mediapart, montrent comment "l’ASM a su amadouer plusieurs dirigeants des instances nationales", dans un dernier volet publié mercredi sur le site d’information.

Mediapart révèle ainsi "les relations d’affaires nouées entre le club et le cabinet d’avocats de Frédéric Thiriez, président de la Ligue professionnelle (LFP) de 2002 à 2016, et avec le vice-président de la LFP, le Lyonnais Jean-Michel Aulas".

La contestation sur les avantages fiscaux de l’ASM avait dégénéré en 2013 et s’était muée en crise avec la Ligue. La présidence de la Fédération française de football (FFF) demandait alors à l’AS Monaco de verser à la Ligue 200 millions d’euros en deux ans, en guise de compensation.

Inacceptable pour Monaco qui s’activait pour contrer cette requête, qui au final a été jugée "irrégulière et illicite" par le Conseil d’État.

Avant cela, pour se défendre, l’ASM s’est entourée des meilleurs juristes, en faisant notamment appel aux services de l’un des plus grands cabinets d’avocats d’affaires de Paris, "Darrois Villey Maillot Brochier."

"extrêmement surpris"

Mais c’est un autre cabinet qui pose question. À partir de novembre 2013, selon les informations de Mediapart, le club monégasque a fait appel, dans un dossier devant le Conseil de cassation, au cabinet Lyon-Caen/Thiriez.

Or Me Frédéric Thiriez, l’un des deux avocats associés de ce cabinet, n’est autre que le président de la Ligue de Football Professionnel qui, à ce moment-là, a le sort de l’AS Monaco entre les mains.

"J’ai été extrêmement surpris de lire sous votre plume que le cabinet auquel j’appartiens aurait accepté de représenter l’ASM et en aurait perçu des honoraires. Vérification faite, c’est malheureusement exact", a expliqué à Mediapart Frédéric Thiriez.

Dans ce même article, les journalistes démontrent, mails à l’appui, comment la direction de l’ASM a procédé pour obtenir le soutien des différents dirigeants de club. Allant jusqu’à réaliser des transferts et accords de complaisance, toujours selon Mediapart.

>>RELIRE. INTERVIEW. Football Leaks: le journaliste de Mediapart qui a révélé les secrets de l'AS Monaco se confie

à partir de 1 €


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct