Fair-play financier: l'AS Monaco parmi les clubs sanctionnés par l'UEFA

L'UEFA a communiqué ce vendredi la liste des clubs européens sanctionnés pour non-respect du fair-play financier. L'AS Monaco en fait partie et a trois ans pour se mettre en conformité avec les règles édictées par l'instance européenne.

L.I. Publié le 02/09/2022 à 19:15, mis à jour le 02/09/2022 à 19:16
L'état-major monégasque (ici le directeur général Jean-Emmanuel de Witt et le propriétaire du club Dmitri Rybolovlev) va devoir s'acquitter d'une amende. Photo Jean-François Ottonello

L’AS Monaco, le PSG et l’OM, ont écopé d’une amende de la part de l’instance de contrôle financier des clubs (ICFC) de la Confédération européenne, pour avoir dépassé le déficit autorisé de 30 millions d’euros sur trois exercices comptables, ou autrement dit pour s’être mis hors des clous du fair-play financier.

Cinq autres clubs européens sont concernés, à savoir l’AC Milan, Besiktas, la Juventus, l’AS Rome et l’Inter.

Si le PSG a été le plus durement sanctionné (65 millions euros d'amende dont 55 avec sursis), Monaco et Marseille ont hérité de la plus faible des pénalités: 2 millions d’euros, dont 1,7 million avec sursis, soit 300 000 euros chacun payables immédiatement et le reste progressivement.

 

Le club de la Principauté, qui paie notamment les conséquences des deux saisons consécutives sans Coupe d’Europe (2019-2020 et 2020-2021) ainsi que des crises du Covid et des droits TV Mediapro, a désormais trois ans pour redresser progressivement la barre sous peine d’être plus durement sanctionné (amendes revues à la hausse, interdiction de recrutement et dans le pire des cas exclusion des Coupes d’Europe).

De quoi comprendre pourquoi l’ASM n’a pas lâché des sommes mirobolantes sur le marché des transferts cet été malgré les belles ventes de Tchouameni (100 millions d’euros bonus compris) et Diop (22 millions).

"Il y a un historique à prendre en compte. Le club a connu des saisons avec des ventes incroyables mais il n’a pas aussi bien investi qu’il a vendu. Cela nous force encore à adopter un fonctionnement plus prudent pour être pérenne. On a fait un gros boulot sur les ventes cet été mais une partie de cet argent est allée combler ces dépenses passées", rappelait en début de semaine le directeur sportif Paul Mitchell dans une interview à L’Equipe.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.