“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Face à Troyes, l'AS Monaco dévoilera sa mascotte

Mis à jour le 19/02/2016 à 05:04 Publié le 19/02/2016 à 05:04
Je découvre la nouvelle offre abonnés

Face à Troyes, l'AS Monaco dévoilera sa mascotte

Contre Troyes, Monaco dévoilera sa mascotte «Bouba», un éléphant

Nolan, Julia, Johan, Corentin («Coco» pour les intimes), Hugo, Andrea, Camille, Ysé, Thomas, Esteban, Alexandre, Maxence et Pierre-Louis ont eu la chance de découvrir «Bouba» avant tout le monde.

Les minots de la section amateurs de l'AS Monaco, tous âgés de 6 à 8 ans, ont donc fait la connaisse de la nouvelle mascotte du club, Bouba. Bouba, c'est un éléphant et il sera pour la première fois sur la pelouse contre Troyes, demain. Les enfants ont profité du retour des « mercredis de l'ASM » pour être les premiers à rencontrer en chair et en peluche Bouba. Sous l'œil de Michel Aubéry, le président de l'association de l'ASM, les enfants ont pu profiter de la mascotte pendant plusieurs heures avant d'aller défier le groupe pro, avec Bouba.

Là, Toulalan, Ricardo Carvalho ou Nabil Dirar ont pu échanger des passes avec les enfants... et un éléphant en peluche. Normal. Mais pour le club, cette mascotte est un investissement.

«On dit souvent que le premier souvenir sportif arrive autour de l'âge de 10 ans, étaye le vice-présiendt Vadim Vasilyev. La jeunesse, c'est le futur de Monaco. Il faut créer le plus de passerelles possibles entre l'institution et cette jeunesse, et Bouba est une passerelle».

A voir comme celui-ci a reçu câlins et acclamations lors de son arrivée, on peut se dire qu'il se passe quelque chose avec cette boule de poil. Mais c'est surtout un enjeu marketing pour le club. Il y a une idée d'identité forte dans le fait de sortir des cartons une mascotte.

Aux USA, notamment en NBA, la mascotte est un marqueur d'identité visuel très fort. En Angleterre, chaque club a sa mascotte. De la Premier League aux divisions inférieures. Cela fait partie du patrimoine des clubs. De leur ADN.

A Monaco, il manque encore un marqueur fort. La diagonale rouge et blanche sur le maillot dessinée par Grace Kelly en est un, mais ce n'est pas suffisant. Bouba s'inscrit donc dans une logique de conquête affective et visuelle. Il sera titulaire contre Troyes, demain.

Pourquoi un éléphant?

Dans l’ancien stade Louis-II (situé au niveau de Fontvieille), entre le Rocher et la mer, l’enceinte sportive était bordée par un Zoo.Et derrière l’un des buts, on pouvait apercevoir les lettres rouges du «ZOO» mais aussi l’enclos d’un éléphant.

Cet éléphant, c’est Bouba (même si certains l’appelaient aussi Bouna). L’enclos de l’éléphant était légèrement surélevé et visible depuis le terrain et les tribunes. Durant les matches, le mammifère avait pris l’habitude de se montrer et, surtout, de faire entendre ses barrissements. L’histoire raconte que sur chaque but de l’ASM, il barrissait. Voilà pourquoi un éléphant.Et le 98 ?C’est tout simplement le code postal de la Principauté (98000).

Photo AS Monaco
Photo AS Monaco

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.