“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Fabio Coentrao (ASM) : « Montrer mon vrai visage »

Mis à jour le 29/01/2016 à 05:07 Publié le 29/01/2016 à 05:07
Fabio Coentrao a déjà trouvé le chemin des filets à trois reprises cette saison.

Fabio Coentrao a déjà trouvé le chemin des filets à trois reprises cette saison. Photo Cyril Dodergny

Fabio Coentrao (ASM) : « Montrer mon vrai visage »

Le latéral gauche prêté par le Real Madrid Fabio Coentrao est sur la même dynamique que son club : il va mieux après un début d'exercice compliqué. Le gaucher l'assure : il va revenir au top

Fabio Coentrao a la peau de ceux que le soleil a cognée trop fort.Les traits sont tirés, les yeux sombres mais rieurs.Dans d’autres circonstances, on pourrait facilement affirmer que le Portugais a la tête de celui qui ne dort pas beaucoup.Cela dit, il a toujours eu cette dégaine.Une ganache qui allait, de temps en temps, avec sa réputation.

À quatre mois de l’Euro 2016, dont le joueur avoue facilement que le Portugal est un « candidat au titre », le garçon s’est (re)mis à l’endroit après un démarrage poussif. Enfin installé sur le côté gauche de la défense monégasque, il s’est livré face à la presse.

Monaco est installé à la deuxième place et vient de gagner 4-0 contre Toulouse. Tout va bien, non ?
On est dans une bonne phase, on a beaucoup progressé et on joue très bien en ce moment. Il faut continuer à grandir pour arriver à notre objectif et finir deuxième. Il faut continuer à mettre de l’intensité. On travaille tous pour ça. On est mieux dans tous les domaines. Il faut garder cette attitude pour la suite de la saison. Après, pour Toulouse, tout a été parfait.Je ne me souviens pas d’avoir marqué quatre buts à domicile cette saison en championnat.

Quels sont les atouts de Monaco pour conserver cette deuxième place ?
Il faudra garder notre cohésion, être compact et rester une équipe travailleuse. Le Championnat de France est très exigeant, les équipes donnent tout. Parfois même plus que ce qu’elles peuvent donner. Chaque match est une bataille.

Vous avez joué arrière gauche et milieu gauche ; quel poste préférez-vous ?
Ma position initiale c’est arrière gauche, c’est là que je me suis révélé quand j’avais vingt ans. Après, j’ai également joué milieu et j’aime bien.

Vagner Love s’entraîne depuis deux semaines avec vous.Que pouvez-vous nous dire sur lui ?
C’est un très bon joueur, tout le monde le connaît.C’était un buteur partout où il est passé.Il n’y a pas de raison qu’il ne s’acclimate pas à l’ASMonaco.

Vous avez été critiqué en début de saison pour vos performances. Comment l’avez-vous vécu ?
J’ai assez d’expérience pour gérer ce genre de situations. Il était prévisible que je ne sois pas au top tout de suite, j’avais très peu joué la saison passée, au Real Madrid. Mais physiquement, je suis de mieux en mieux et il me reste quatre mois pour montrer mon vrai visage.

Que pensez-vous de la nomination de Zidane à la tête du Real Madrid ?
Il a été un très grand joueur du club et il connaît très bien l’équipe actuelle car il était l’adjoint de Carlo Ancelotti quand nous avons gagné la Décima (10eme Ligue des Champions du club) en 2014. C’est la personne idéale.

Vous avez été prêté à Monaco pour relancer votre carrière : comment envisagez-vous l’avenir ?
Je suis venu ici pour permettre à Monaco de remplir ses objectifs et de finir deuxième. Je suis très heureux à Monaco et je suis sûr que Monaco va redevenir un candidat au titre dans les prochaines années. Donc, je ne vois pas pourquoi je ne resterais pas ici.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct