Embolo décisif, Minamino et Sarr décevants... Découvrez les notes des Monégasques après la victoire de Monaco contre Angers (2-0)

Monaco a dominé Angers, la lanterne rouge de Ligue 1 au petit trot, ce dimanche après-midi au Louis-II (2-0, 13e journée de Ligue 1). Plutôt discret dans le jeu, Breel Embolo a parfaitement senti le coup pour ouvrir le score (1-0, 54’) et dessiner le succès des siens. Golovin a inscrit le second but en sortie de banc (2-0, 70’). Il a été précieux, lui aussi. En revanche, Takumi Minamino et Malang Sarr n’ont pas su exploiter le temps de jeu accordé par Philippe Clement.

Article réservé aux abonnés
Leandra Iacono Publié le 30/10/2022 à 19:19, mis à jour le 30/10/2022 à 20:09
Breel Embolo a ouvert la marque, ce dimanche après-midi. L’international suisse a signé sa sixième réalisation de la saison en championnat. Photo Sébastien Botella

NÜBEL (6): il capte en deux temps la frappe d’Abdelli avant d’être décisif pour repousser du pied le tir croisé de Capelle. Un arrêt qui change tout, trois minutes avant le premier but monégasque.

DISASI (6): il a beaucoup parlé à Akliouche en première mi-temps car il ne trouvait pas les solutions pour relancer. Cela a pu l’agacer mais il en faut plus pour le déstabiliser. Une centième apparition avec Monaco solide et sans accroc.

MARIPAN (5): Hunou se joue de lui de façon déconcertante en première mi-temps, mais il a su resserrer les vis ensuite. Le changement de système l’y a aidé. Sa passe tranchante pour Ben Yedder est à l’origine du premier but.

SARR (3): relancé après son match difficile à Trabzon, il n’a pas fait meilleure impression hier avec des interventions à contretemps et des choix franchement douteux. Son coach lui a presque fait une faveur en le sortant dès la mi-temps pour VANDERSON (6), passeur décisif sur l’un de ses premiers ballons.

AKLIOUCHE (5): testé dans un rôle de piston droit, il a certes obtenu quelques fautes mais il a été globalement bien trop tendre dans les duels. Un peu mieux après le passage au 4-2-3-1, il a cédé sa place à DIATTA (73’) en raison d’une blessure.

FOFANA (5): il a fait l’étalage de sa puissance sur quelques percées bien senties, même s’il a tendance à paniquer à l’approche de la zone de vérité. Il n’a plus le même abattage défensif depuis quelques matchs.

MATAZO (5): sa copie n’est pas mauvaise mais elle laisse un petit goût d’inachevé. Il doit se faire plus confiance balle au pied car il semble se cacher, et doit mettre bien plus de tranchant dans ses interventions.

JAKOBS (4): sa passe en retrait approximative pour Sarr offre une énorme occasion au SCO, même si sa vitesse lui a permis de sauver les meubles. Lui qui s’est récemment plaint de son temps de jeu n’a pas marqué des points. Remplacé par HENRIQUE (53’) qui a redynamisé le côté gauche.

MINAMINO (3): hormis une frappe assez saignante que Fofana dévie en corner, il n’a pas réussi grand-chose, à commencer par des coups de pied arrêtés qui ne sont jamais arrivés dans les bonnes zones. Remplacé par GOLOVIN (53’), auteur d’une frappe enroulée magnifique pour le 2-0.

EMBOLO (6): sans réaliser le meilleur match de son histoire en rouge et blanc, c’est lui qui surgit pour ouvrir le score et libérer les siens à l’entame de la seconde période. Un but extrêmement important, son sixième en L1. Remplacé par VOLLAND (68’), qui a fêté sa centième sous les couleurs monégasques avec sa deuxième passe dé’ de la saison en L1.

BEN YEDDER (5): son contrôle orienté pour obtenir le penalty est magnifique. Lui qui ne se rate jamais (ou presque) dans cet exercice voit malheureusement son tir être repoussé par Fofana. Il a amené du liant dans le jeu asémiste et est impliqué sur les deux buts monégasques.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.