“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Ecrasante victoire de Monaco sur Rennes avec 7 buts inscrits!

Mis à jour le 15/12/2016 à 05:06 Publié le 15/12/2016 à 05:06
Gabriel Boschilia a encore marqué des points hier soir.

Gabriel Boschilia a encore marqué des points hier soir. Photo Cyril Dodergny

Ecrasante victoire de Monaco sur Rennes avec 7 buts inscrits!

En l'emportant 7-0 contre Rennes, les Monégasques se sont qualifiés sans forcer pour les quarts de finale, malgré une équipe remaniée

En laissant en Bretagne ses joueurs cadres, Christian Gourcuff avait annoncé la couleur. Comme si face à cette équipe de l'AS Monaco imbattable, il ne servait à rien de s'épuiser à lutter, quand on aspire à mieux en championnat. Les Monégasques sont redoutés.

Une évidence.

Ces dernières années, seuls le PSG, et Lyon à la grande époque, avaient le pouvoir de décourager l'adversaire. Et ce bien avant que le coup d'envoi soit donné. On en a eu la preuve hier. Sans envie, et surtout sans réaction quand ils ont été menés 2-0 au bout de 20 minutes, les Rennais ont subi. Tout, et tout au long du match.

Au delà du score, 7-0, et la qualification en quarts de finale, qui on vous l'accorde était le principal objectif, il régnait une étrange atmosphère hier. Un sentiment accentué par les fauteuils jaunes et le brouhaha, parfois audible, provenant des tribunes ou du terrain. En tout cas, si le stade sonnait creux, la prestation des Monégasques aura eu le mérite, elle, d'être bien pleine.

Comme un œuf.

Un œuf d'autruche.

Les Rennais auront au moins pu profiter du soleil en venant sur le Rocher. Enfin on l'espère, parce que sinon ils auraient vraiment tout perdu. Les offensives monégasques ressemblaient aux rouleaux qu'on peut trouver sur les plages de l'Atlantique.

Un flux et reflux qui est venu à sept reprises se fracasser au fond des filets de ce pauvre Nardi, prêté par l'ASM. Mbappé d'abord, a ouvert le score en vitesse et avec style (1-0, 12'). Avant de montrer toute sa roublardise sur une reprise au second poteau (2-0, 20'), pour au final s'offrir un triplé (4-0, 62').

Son premier en pro.

La pépite monégasque qui fêtera ses 18 ans le 20 décembre a signé son sixième but de la saison. Autant que Boschilia qui corsait l'addition avant la pause, 3-0 (35') et qui enfonçait le clou ensuite (5-0, 79'). Et comme si ça ne suffisait pas, Cavaré marquait contre son camp (7-0, 85').

Un sketch.

Le match plié à la mi-temps, Jardim décidait de faire souffler ses cadres. Sidibé était remplacé par Diallo dans le couloir gauche. Puis Adama Taroré et Corentin Jean, sixième buteur de la soirée (82') sont entrés. Dans ce match de milieu de semaine important dans la quête d'un trophée cher à Vadim Vasilyev, le vice-président, il y avait de quoi se réjouir. D'abord parce qu'à quatre jours d'affronter Lyon dans un match aux airs de Ligue des champions, dimanche, il n'y a eu aucune casse. Ni au niveau des joueurs cadres, ni au niveau de la confiance et dynamique d'équipe.

Ensuite, parce que les remplaçants jusque-là cantonnés aux seconds rôles ont convaincu. Boschilia a montré qu'il n'était pas qu'un tireur de coup-franc, mais qu'il pouvait se montrer précieux dans l'animation offensive dans les trente derniers mètres. Dirar, a toujours autant de gaz et Moutinho reste un expert dans la maîtrise du tempo. Raggi dans l'axe a retrouvé des couleurs et Touré sur son couloir droit a tenu ses promesses.

Bref, tout est au vert, et s'il y avait encore un doute sur la faculté de Monaco de jouer sur tous les tableaux, il a bien été levé hier.

Sept fois.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct