“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Dimitri Rybolovlev retrouve le sourire dans les tribunes du stade Louis-II

Mis à jour le 04/11/2017 à 21:43 Publié le 04/11/2017 à 21:22
Le duo exécutif de l'AS Monaco Dimitri Rybolovlev et Vadim Vasilyev

Le duo exécutif de l'AS Monaco Dimitri Rybolovlev et Vadim Vasilyev photo Cyril Dodergny

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Dimitri Rybolovlev retrouve le sourire dans les tribunes du stade Louis-II

Empêtré dans les affaires judiciaires en Principauté, le président de l'AS Monaco assiste actuellement à la balade des Monégasques face à Guingamp.

L'infirmerie de l'ASM pleine, les spectateurs s'attendaient à voir des surprises sur le terrain ce soir face à Guingamp.

Finalement, c'est des tribunes qu'est venue la titularisation la plus surprenante.

Première apparition en l1 depuis le 9 septembre

Alors qu'on ne l'avait plus aperçu dans les tribunes pour un match de championnat de l'AS Monaco depuis le derby perdu à Nice le 9 septembre dernier, le président Dimitri Rybolovlev est actuellement à Louis-II.

Il était déjà présent à Istanbul, cette semaine, pour le match de Ligue des Champions contre le Besiktas (1-1).

Empêtré dans des affaires judiciaires en Principauté, l'homme s'était fait discret ces derniers temps, n'apparaissant que quelques secondes à la sortie du tribunal lors de son inculpation pour atteinte à la vie privée d'une résidente monégasque.

Sourire contagieux

Il a pris place aux côtés de son bras droit, Vadim Vasilyev, à qui tout sourit en ce moment.

Un sourire contagieux à voir les photos prises en première mi-temps.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.