“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Depuis son retour à l'AS Monaco, Leonardo Jardim "n’a pas eu le temps" d'appeler Thierry Henry

Mis à jour le 29/01/2019 à 15:38 Publié le 29/01/2019 à 10:45

Depuis son retour à l'AS Monaco, Leonardo Jardim "n’a pas eu le temps" d'appeler Thierry Henry

Pour sa première prise de parole publique depuis son retour à Monaco, Leonardo Jardim a posé les bases pour les prochains matchs

Dernièrement, on a surtout vu Leonardo Jardim s’essayer au ski à la Colmiane plutôt que sur le banc de l’AS Monaco. Ce lundi, dans la banlieue de Saint-Brieuc où Monaco prépare sa demi-finale de Coupe de la Ligue contre Guingamp (21h05), le nouveau coach est réapparu face à la presse.La veille, il avait dirigé sa première séance collective.

Le groupe est en mise au vert depuis vendredi et cherche un peu de joie dans une saison tumultueuse.Entraîneur de Monaco entre 2014 et octobre 2018, Jardim a vite retrouvé ses marques. Le Portugais a été franc, souhaite repartir de zéro tout en assumant deux objectifs immédiats: se maintenir en Ligue 1 et se qualifier pour la finale de Coupe de la Ligue.

Les vacances sont finies.
Oui, j’ai profité de ma famille et de mes amis. Car quand vous êtes sur le pont, vous n’avez pas beaucoup de temps. Maintenant, c’est fini, je suis de retour. J’ai un rapport très particulier avec ce club et ses dirigeants. Je n’ai pas pu dire non à Monaco dans cette période délicate.  Et puis j’aime cette ville, ma famille s’y sent bien. Surtout, je crois que l’on peut atteindre nos objectifs, que ce soit durant ce mercato, mais aussi dans les compétitions que l’on doit jouer. En début de saison, j’avais déjà dit que l’on ne pouvait pas jouer le podium avec ce groupe. Là, on doit pendre des points et faire le nécessaire.

Quelle a été la réaction de vos joueurs à votre retour ?
J’ai retrouvé mon équipe hier. C’est un groupe qui a toujours été très professionnel, ça n’a pas changé. Tout se passe bien.

Cette mise au vert est un choix de Thierry Henry ?
C’est une situation que je prends en cours de route, ce sont deux matches à l’extérieur très importants. On va profiter de cette mise au vert pour parler, passer du temps ensemble, manger ensemble, on limite aussi les voyages ce qui est mieux pour la récupération, c’est la bonne décision pour préparer Guingamp.

Vous aviez quitté Monaco en difficulté, l’équipe est encore plus en délicatesse actuellement...
Sincèrement, il ne faut plus regarder en arrière. C’est une nouvelle situation et on a deux objectifs : la Coupe de la Ligue et le maintien. Ce qui s’est passé avant ne va pas nous aider à avancer. Monaco a toujours été un club performant, on doit à nouveau le démontrer sur le terrain. On repart de zéro.

En quoi votre méthode fonctionnerait-elle mieux aujourd’hui qu’en octobre ?
Ma méthode, c’est la même depuis 20 ans. C’est le travail, les gens qui m’entourent. On parle beaucoup trop de méthode et de physique aujourd’hui mais le football est plus complexe : il y a l’alchimie, l’accompagnement, les relations entre les hommes, le comportement, l’attitude.

Il y a trois mois, ça ne fonctionnait plus...
En début de saison, on avait des objectifs différents : jouer le podium.Et dès juillet, j’ai été très clair, cet objectif était impossible avec ce groupe.J’ai été frontal et direct.Mais aujourd’hui, la situation est différente : aller en finale de Coupe de la Ligue et se maintenir en Ligue 1, se sauver.On est sur une feuille de route complètement différente.

Dans quel état est le vestiaire ?
Les joueurs ont l’ambition de faire mieux. Des bons résultats ont des influences sur les joueurs, sur leur avenir, leur motivation.On va essayer de régler nos besoins pour garder une équipe compétitive pour nos objectifs.

L’équipe n’est plus la même qu’en octobre également...
On est en train de travailler pour avoir un groupe fort et atteindre nos objectifs.Dans notre situation actuelle, on a besoin de joueurs très solides mentalement et de qualité. Il faut rester très concentré.

La demi-finale contre Guingamp est-elle à double tranchant?
On sait que l’on peut être européen la saison prochaine avec cette Coupe mais c’est une bonne nouvelle uniquement si l’on se maintient en Ligue 1.

Avez-vous vu Thierry Henry ?
Non, tout a été très rapide. On n’a pas eu le temps de s’appeler, c’est une situation d’urgence, on prendra sans doute le temps de se parler plus tard. Guingamp est 20e en Ligue 1, vous 19e, c’est une drôle d’affiche. C’est un match de coupe, le classement importe peu. Vous gagnez deux matches et vous voilà en demi-finale. Guingamp est une équipe de coupe, ça fait partie de son histoire. On a déjà perdu une demi-finale de Coupe de France ici, en 2014. On doit faire le maximum, c’est tout ce que je demande.

Vous vous imaginiez revenir si vite ?
J’avais imaginé revenir à Monaco...mais pas trois mois après mon départ (rires).Tout me plaît ici, on a déjà fait du très bon travail. Ce n’est pas le hasard qui me ramène ici. Quand tu es droit et honnête, tu es respecté et personne ne t’oublie. C’était le moment de se retrouver.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct