“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Depay crucifie les Niçois... Monaco : mission accomplie !

Mis à jour le 20/05/2018 à 05:08 Publié le 20/05/2018 à 05:08
Monaco s'est facilement imposé à Troyes et sera en Ligue des champions la saison prochaine.

Monaco s'est facilement imposé à Troyes et sera en Ligue des champions la saison prochaine. AFP

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Depay crucifie les Niçois... Monaco : mission accomplie !

football ligue 1 (38e journée)Les Niçois avaient ouvert le score par Plea et pensaient tenir le bon bout sur la pelouse de l'OL. Mais au final, ce sont bel et bien les Lyonnais qui l'ont emporté, privant les Aiglons d'Europeen déplacement à troyes

Lyon s'est classé 3e de la Ligue 1 et s'est qualifié pour la Ligue des champions après sa victoire sur Nice (3-2), hier au Parc OL, grâce à un triplé du Néerlandais Memphis Depay, au terme d'un beau match de la 38e et dernière journée.

C'est la 22e année consécutive que l'Olympique lyonnais se qualifie pour une coupe européenne (un record pour la France), dont quinze en C1 qu'il retrouve après un an d'absence.

L'OL devance d'un point Marseille (4e) qui a battu Amiens dans le même temps (2-1). De son côté, Nice, qui menait à la mi-temps (1-0) avec un but contre le cours du jeu et inscrit à la conclusion d'une contre-attaque par l'ancien lyonnais Alassane Plea, se classe 8e et échoue à se qualifier pour l'Europa league pour la troisième fois de suite.

Les Niçois, 6es au coup d'envoi, sont devancés par Bordeaux (6e), vainqueur à Metz (4-0), et Saint-Etienne (7e) qui a étrillé Lille (5-0).

Après une première période au cours de laquelle ils ont manqué de percussion offensive, les Lyonnais ont changé de système de jeu à la mi-temps délaissant le 4-4-2 en losange pour revenir au 4-2-3-1 avec l'entrée en jeu de l'Espagnol Mariano.

L'OL a affiché alors beaucoup plus d'agressivité, Memphis égalisant rapidement de près à la suite d'une passe de Nabil Fekir (48). Le Néerlandais donnait ensuite l'avantage à son équipe en marquant sur un habile coup franc devant lequel le mur niçois a mal joué le coup (2-1, 66). Memphis portait le score à 3-1 en fin de match avec un ballon piqué face à la sortie de Benitez (86) et atteint ainsi le total de dix-neuf buts en championnat de France. Les Aiglons pourront toutefois regretter l'action manquée par Mario Balotelli, seul devant le gardien Mathieu Gorgelin après un mauvais alignement défensif de l'OL et qui envoyait le ballon nettement au dessus, juste avant le deuxième but de Memphis (62). Il aurait pu alors permettre à l'OGCN de mener 2-1.

De son côté, Gorgelin, avec une belle parade, sauvait l'égalisation niçoise à 2-2 sur un tir de Plea (80) avant que Mariano ne trouve le poteau pour l'OL (83) comme avant lui Bertrand Traoré en première période (32).

Crispés sur la fin de partie, les Lyonnais encaissaient un second but inscrit par Plea (3-2, 89).

Mais ils ont pu assurer l'essentiel : rester sur le podium alors que la sortie de Nabil Fekir, remplacé par Jordan Ferri à la 83e minute a sonné comme des adieux au Parc OL pour le capitaine rhodanien qui semble promis à un transfert cet été.

Mission accomplie ! L'AS Monaco n'a pas fait de sentiment en envoyant Troyes en Ligue 2 grâce à un succès facile 3-0 qui lui permet de terminer la saison à la 2e place de Ligue 1, derrière le Paris SG.

Le club de la Principauté, champion sortant, n'a pas tremblé sur la pelouse du Stade de l'Aube et s'est imposé grâce à un doublé du Portugais Rony Lopes (22, 71) et un dernier but du jeune Jordi Mboula (90+3).

Presque assurés de terminer sur le podium et donc de disputer la Ligue des champions, les joueurs de Jardim ont toutefois mis un point d'honneur à conserver leur place de dauphin. Malgré le départ de plusieurs cadres l'été dernier, le club du Rocher a donc réalisé une très bonne saison, tout juste ternie par une dernière place en phase de poules de la C1.

Malgré un passage à vide en avril (4 points pris en 5 matches), Monaco s'est réveillé à temps pour remporter ses trois dernières rencontres et a profité des faux-pas de Lyon et Marseille pour récupérer cette 2e place.

L'Estac, qui devait l'emporter pour espérer accrocher le barrage et continuer à rêver de maintien, n'a jamais été en mesure de croire au miracle. Et sans leur gardien Zelazny, l'addition aurait été bien plus salée. Les joueurs de Garcia retrouveront donc la Ligue 2 cet été, un an après l'avoir quittée.

Malgré l'envie troyenne, l'ASM prenait rapidement le contrôle des opérations. Il fallait deux sauvetages du portier troyen, sur un tir contré de Moussa Sylla (6) et une tentative à bout portant de Youri Tielemans (18) pour éviter l'ouverture du score azuréenne. La troisième occasion était la bonne pour Monaco : un premier tir de Tielemans était repoussé par Zelazny sur Lopes, qui prenait le gardien aubois à contre-pied (0-1, 21).

Zelazny maintenait son équipe en vie juste avant le repos en enlevant de sa lucarne un coup franc de Lemar (44). Un peu plus tôt, il avait été sauvé par sa barre sur un boulet de canon de Tielemans (38).

L'Estac, pleine de bonne volonté, faisait toutefois preuve de trop de déchet dans les 30 derniers mètres pour inquiéter l'ASM, à l'image de cette tête non cadrée de Suk Hyun-jun sur corner (31), d'une reprise de volée largement au-dessus de Benjamin Nivet (41) ou de plusieurs centres mal ajustés.

La seconde période était à l'image de la première avec des Monégasques dominateurs face à des Troyens impuissants.

Zelazny, qui réalisait encore plusieurs parades, ne pouvait rien sur un tir de Lopes, qui inscrivait son 15e but de la saison (0-2, 71), et sur une dernière tentative de Mboula, qui venait d'entrer en jeu (0-3, 90+3).

Malgré le doublé de Plea, Nice n'a pu résister à Lyon (3-2).
Malgré le doublé de Plea, Nice n'a pu résister à Lyon (3-2). AFP

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.