“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Départs, arrivées, ambitions... On fait le point sur le mercato à venir de l'AS Monaco

Mis à jour le 01/06/2020 à 10:33 Publié le 01/06/2020 à 08:50
Oleg Petrov fait face à un travail immense : dégraisser l’effectif.

Oleg Petrov fait face à un travail immense : dégraisser l’effectif. C.D.

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Départs, arrivées, ambitions... On fait le point sur le mercato à venir de l'AS Monaco

Après avoir connu un retard à l’allumage lors du dernier mercato estival, la direction monégasque va chercher à rattraper le temps perdu pour construire une équipe compétitive.

Officiellement, aucune date de reprise n’est encore validée mais il y a de grandes chances que Robert Moreno retrouve son équipe le 22 juin à La Turbie.

Qui sera là ? C’est encore une autre question. Même si les prêts d’Adrien Silva, Tiemoué Bakayoko et Islam Slimani se poursuivent jusqu’au 30 juin, le trio ne devrait pas prendre part à la reprise.

Tout comme Danijel Subasic, Diego Benaglio, Seydou Sy et Moussa Sylla en fin de contrat.

Monaco a beau avoir dépensé près de 200 millions d’euros en transfert la saison dernière, il se trouve toujours dans une situation paradoxale où le club a trop de joueurs (près de 76) et encore des carences à certains postes.

Une situation qui pèse aujourd’hui sur les épaules du vice-président directeur général Oleg Petrov qui a, ne l’oublions pas, hérité de ce sac de nœuds à son arrivée.

Pour changer les choses, il faut du temps et être bien entouré. Sur ce point, l’ASM s’est affaiblie. Pour l’instant.

Elle a perdu son directeur général adjoint Nicolas Holveck qui connaissait parfaitement les rouages de la Ligue et le marché français. Il met ses compétences à la tête du Stade Rennais en tant que président.

Aux côtés d’Oleg Petrov, Igor Korneev. Arrivé en octobre, ce Russe de 52 ans a été recruté comme “responsable de l’évaluation des talents” avec une grosse expérience du marché hollandais.

dégraissage obligatoire

Mais aujourd’hui, seul Petrov est à la manœuvre aidé quand il le faut par… Robert Moreno qui n’hésite pas à prendre son téléphone.

C’était déjà le cas en janvier pour tenter de convaincre le défenseur central de la Real Sociedad Diego Llorente de rejoindre le club. Une arrivée difficile à conclure en cours de saison qui pourrait bien se ficeler cet été.

D’autant que Kamil Glik souhaiterait partir et Benoît Badiashile est convoité.

La cellule recrutement emmenée par Massimiliano Notari a ciblé plusieurs joueurs.

La saison dernière, Oleg Petrov a rencontré énormément d’agents. "Beaucoup trop", selon certains au club et les décisions ont été du coup longues et difficiles à trancher.

Si on met de côté le jeune Romain Faivre parti à Brest et Kevin N’Doram qui devrait filer à Metz, il reste encore une tâche immense à accomplir pour dégraisser l’effectif monégasque qu’il faudra en plus renforcer. Petrov l’a martelé : objectif podium a minima.

L’idéal aurait été de pouvoir compter sur l’arrivée d’un directeur sportif mais ce recrutement traîne. Il faut dire que le marché est encore fermé et la concurrence de l’OM complique la donne.

Les chances de voir Luis Campos revenir sur le Rocher sont, elles, extrêmement minces.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.