“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

"Déçu","préoccupé": les supporters de l'AS Monaco entre dépit et résignation

Mis à jour le 28/09/2018 à 18:14 Publié le 28/09/2018 à 18:13
Illustration.

Illustration. Photo Jean-François Ottonello

"Déçu","préoccupé": les supporters de l'AS Monaco entre dépit et résignation

Avec un classement à la 18e place au fil du championnat, certains supporters de l'AS Monaco sont inquiets, d'autres en colère quand le restant se dit "résigné".

Leonardo Jardim connaît bien son boulot et sait que les fans de l’ASM vivent plutôt mal le début de saison de leur club.

"Les supporters ne sont pas contents. C’est normal. Et ici, ils sont gentils. On ne joue pas devant 50.000 spectateurs, il n’y a pas 300 personnes au centre d’entraînement pour casser les voitures...", a déclaré le coach portugais.

"Le retour sur terre est violent"

Pour autant, les fans de l’ASM s’inquiètent. "Par rapport à la saison 2017, le retour sur terre est violent, avance Damien, supporter exilé et ancien taulier du site Planète ASM qui a fermé cet été. A partir de quel moment doit-on s’inquiéter? Je suis résigné, oui. Au point de trouver toutes les excuses du monde pour ne pas regarder les matches... Je suis relativement optimiste alors je me dis que si on en est là, c’est à la fois un cumul de pas de chance et de mauvais choix. Mais au fond, je suis surtout déçu du manque de caractère de l’équipe."

Abonné au Louis-II, Yannick, lui, est moins résigné mais sans doute plus en colère. "Je suis surtout surpris par notre absence de jeu. On est encore sans doute traumatisé par le jeu magnifique pratiqué en 2017. Mais là... on n’a plus rien. On ne joue pas au football. Or, on a vendu de nombreux joueurs mais quand tu compares le onze de départ de Monaco et Angers, sur le papier, il n’y a pas photo normalement. Au final, on termine avec une prestation collective affreuse. Le seul espoir que j’ai, c’est Golovin".

Plus fataliste, Damien regrette l’évolution prise par le club en terme d’image: "Il y a deux ans, on était le vent de fraîcheur du football français, on n’a pas su capitaliser sur ça, du coup on est devenu un club catalogué comme vendeur auprès du grand public. On a un peu perdu ce côté sympathique, cette hype".

Pour autant, le championnat est encore très long avant de définitivement enterrer toutes ambitions chez les supporters.

"Il reste près de 90 points à distribuer, poursuit Yannick. C’est juste une spirale négative, il faut sortir la tête de l’eau.Pour ça, on a besoin d’un déclencheur afin de lancer enfin la machine. Je ne suis pas désespéré même si actuellement le retard sur les prétendants au podium est assez grand, pour ne pas dire inquiétant".

Mais en football, tout va très vite. "Si on gagne à Saint-Etienne, on peut repartir, conclut Damien. La situation actuelle est préoccupante mais il suffit de pas grand-chose pour que la spirale s’inverse. Mais, à vrai dire, pour le moment je me pose surtout une seule question; où sera-t-on en février?" 


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct