Rubriques




Se connecter à

Coupe de France: l'AS Monaco à Quevilly, sous les yeux de son nouvel entraîneur

Sous les yeux du nouvel entraîneur belge Philippe Clement, qui sera officialisé incessamment, l’AS Monaco diminuée par les absences va tenter de se sortir du piège de Quevilly-Rouen (L2), ce dimanche à 18h30.

François Paturle Publié le 02/01/2021 à 16:30, mis à jour le 02/01/2021 à 15:47
Gelson et les Monégasques, après avoir éliminé le Red Star (National) au tour précédent affrontent Quevilly. PQR

Un accord trouvé entre les trois parties : Philippe Clement sera bien le nouvel entraîneur de l’AS Monaco. Le technicien belge (47 ans), au Club Bruges depuis 2019, sera nommé officiellement dans les heures à venir. Il arrivera avec son staff (a priori trois adjoints).

Clement, successeur de Niko Kovac (dont la séparation avec Monaco a été officialisée hier soir par l’ASM) ne dirigera pas une première fois son équipe face à Quevilly-Rouen (11e de L2) en Coupe de France aujourd’hui (18h30) à Rouen. Il pourrait toutefois être en tribune pour assister à la rencontre, auprès du vice-président Oleg Petrov et du directeur sportif Paul Mitchell.

Du côté de l’ASM, c’est donc Stéphane Nado, l’entraîneur de la N2, qui prendra place par intérim à Robert-Diochon. Un stade historique qui va faire le plein (8.700 places dans sa version rénovée), puisque les nouvelles jauges restrictives n’entrent en vigueur que demain. Face au promu et 11e de L2, quasiment au complet et qui n’aura forcément rien à perdre, l’ASM va devoir se sortir de ce qui ressemble fort au match piège, dans ce contexte de l’entre-deux coaches et des absences dues au Covid (Sofiane Diop, Benoît Badiashile, Youssouf Fofana, Chrislain Matsima, Jean Lucas, Axel Disasi, Pelé). Hier soir, l’ASM a annoncé un groupe amputé, de surcroît, de Sidibé (gêne au tendon d’Achille), Tchouaméni (gêne à l’aine) et Golovin (douleurs abdominales). Maripan, lui, est suspendu. Résultat, l’ASM va présenter un effectif (20 joueurs) rajeuni comme jamais cette saison, Nado ayant dû puiser dans une réserve qu’il connaît sur le bout des doigts. Un visage inédit pour Monaco qui rebat forcément les cartes avant ce 1/16e. Les cadres rescapés, tels Aguilar, Henrique, Gelson, Volland et Ben Yedder ne vont pas pouvoir la jouer tranquille.

 

Ex-Monégasques à Quevilly

Dans le groupe normand, dirigé par un ancien familier du Rocher, Bruno Irles (voir ci-dessous) figurent trois éléments formés à Monaco et potentiellement ‘‘extra-motivés’’ : Romain Padovani, le capitaine et défenseur central (au centre de formation de l’ASM de 2008 à 2013), le milieu Alassane-Méba Diaby, (2012 à 2015) et le milieu remplaçant Johan Rotsen (à l’ASM de 2013 à 2016).

« Que ce soit Monaco ou une autre équipe, on veut se qualifier. On connaît l’histoire du club avec la coupe de France donc c’est important. », a glissé Romain Padovani en conf’ de presse. Une référence aux incroyables épopées du camp Jaune et Rouge à l’époque du CFA et du National en 2010 (demi-finaliste face au PSG) et 2012 (vainqueur de l’OM et finaliste au SDF face à l’OL, battu 0-1).

Offre numérique MM+

...

commentaires

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.