“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Comment New York a marqué la vie du nouvel entraîneur de l'AS Monaco Thierry Henry

Mis à jour le 17/10/2018 à 07:06 Publié le 16/10/2018 à 21:52
Avec Michael Bloomberg, maire de New York entre 2002 et 2013.

Avec Michael Bloomberg, maire de New York entre 2002 et 2013. Photo AFP

Comment New York a marqué la vie du nouvel entraîneur de l'AS Monaco Thierry Henry

Toujours fasciné par les Etats-Unis et notamment par New York, Thierry Henry rejoint "Big Apple" à la sortie d’un Mondial 2010 compliqué.

Le nouveau coach de l’ASM avait besoin de mettre de la distance avec l’Europe. ça tombe bien, à 33 ans, "Titi" brille en MLS, le championnat nord-américain, et peut surtout goûter à l’anonymat de la vie new-yorkaise.

Sur place, il voyage, se cultive, rencontre des stars du cinéma mais se rapproche surtout de son grand pote Tony Parker. Il n’est pas rare de voir Henry au Madison Square Garden ou d’autres salles NBA, son autre grande passion.

C’est après New York que Thierry Henry annoncera sa retraite, en décembre 2014, après 5 saisons chez les Red Bulls (135 matches, 52 buts).

Thierry Henry a grandi en banlieue parisienne, dans l’Essonne, et comme tous les gamins de cette époque "Titi" a découvert les USA par le prisme de la NBA et de Michael Jordan, sa première idole avec Mohamed Ali.

"Je n’ai jamais vu Jordan rigoler sur un...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct