“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

"C'est une grosse déconvenue": les réactions après l'élimination de l'AS Monaco en Coupe de France contre Metz

Mis à jour le 23/01/2019 à 02:59 Publié le 23/01/2019 à 00:20
L'équipe entraînée par Thierry Henry a été éliminée.

L'équipe entraînée par Thierry Henry a été éliminée. Photo Cyril Dodergny

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

"C'est une grosse déconvenue": les réactions après l'élimination de l'AS Monaco en Coupe de France contre Metz

Les Monégasques n'ont rien montré contre Metz ce mardi soir et sont éliminés de la Coupe de France. Les réactions des joueurs de la Principauté, mais aussi du camp adverse.

Thierry Henry (entraîneur de l'AS Monaco)

"C'est une grosse déconvenue. On a eu des grosses occasions, des centres, des reprises ratées dans les 6 mètres mais on fait encore une erreur sur la première occasion. Sur le deuxième but, on ne sort pas pour bloquer la frappe, sur le troisième on est statique. On doit se mettre à l'abris avant, on n'a pas mené, c'est l'inverse.

Mon avenir? Les gens décideront quand ils auront à décider. Je suis plutôt inquiet sur l'avenir du club. J'ai l'impression qu'il y a un gros problème au Louis-II, je ne sais pas pourquoi. On fait des erreurs individuelles récurrentes à la maison. On avait besoin de se dire des vérités dans le vestiaire après le match. Il faut qu'on avance en étant unis. Je ne sais pas pourquoi on arrive pas à mettre une grande intensité à domicile.

Ma réaction sur le banc? Je ne me suis pas levé au Canet également, ça n'a rien à voir avec le résultat ou autre chose. Je prends toutes les critiques en tout cas. On doit être décisif dans les deux surfaces, c'est ce qui nous manque actuellement. A l'heure actuelle, sur le plan de l'union, ce n'est pas constant. Dès qu'il y a un petit pépin, on se désunit. On est retombé dans nos travers. Pas évident de créer un groupe uni, il va falloir former ce groupe pour aller en mission.

Il faut voir qui a la fibre du club rapidement. Il faut former ce commando pour aller en mission, car Dijon ça va être la guerre. Il faut que les joueurs se sentent concernés. Je le répète depuis le début, j'ai vu des équipes avec des gros joueurs finir en D2.

Attention, je ne dis pas que l'on va descendre mais c'est compliqué. Il faut être unis, aller vers l'avant pour aller se battre. Dijon et Guingamp sont plus qu'importants. Faire un coup à Dijon et aller en finale pour se relancer. Je ne sais pas si tous les joueurs réalisent ce qui se passe actuellement..."

Vincent Hognon (entraîneur adjoint de Metz)

"Ca reste un exploit mais c'est une équipe qui doute. C'était un match entre le premier de Ligue 2 contre le 19e de Ligue 1, aussi. Cela dit, quand on a vu leur composition de départ, on a vu que c'était un match important pour eux. Par moments, on a souffert car ce sont des joueurs de haut niveau mais on avait plus d'envie pour récupérer le ballon. On s'est libéré au fur et à mesure du match. Ce soir, il n'y avait pas beaucoup de différences entre les deux équipes alors que sur le onze de départ de Monaco, on s'est dit qu'ils n'avaient pas pris le match à la légère".


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.