“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

"C'est compliqué mais il n'y a pas tout à jeter": les réactions des Monégasques après la défaite en Ligue des Champions contre Dortmund (3-0)

Mis à jour le 03/10/2018 à 23:54 Publié le 03/10/2018 à 23:46
Le coach monégasque Leonardo Jardim.

Le coach monégasque Leonardo Jardim. Photo AFP

"C'est compliqué mais il n'y a pas tout à jeter": les réactions des Monégasques après la défaite en Ligue des Champions contre Dortmund (3-0)

Ça ne va pas mieux pour l'AS Monaco, qui a sombré 3-0 à Dortmund ce mercredi et encaissé une deuxième défaite en deux matchs de Ligue des Champions. Les réactions.

Jean-Eudes Aholou (milieu)

"En termes de jeu, on se fait avoir sur une erreur d’hésitation. C’est dommage de perdre un match comme ça parce qu’on a mis les ingrédients qu’il fallait. (...) On a respecté le plan mais il y a encore des trucs à travailler sur la concentration pendant 90 minutes. C’est compliqué mais il n’y a pas tout à jeter, il y a de bonnes choses à garder".

Leonardo Jardim (entraîneur)

"Nous avons bien joué en première mi-temps. On a su créer le danger, on a fait circuler le ballon. Malgré le premier but encaissé, l’équipe a toujours essayé de jouer mais nous n’avons pas réussi à marquer.

On va jouer contre Bruges lors de nos deux prochains matches de Champions League. On a besoin de gagner six points contre eux. Ces deux matches sont très importants pour assurer, au minimum, une qualification en Europa League."


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct