“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Falcao a vécu une soirée cauchemardesque, à l'image de l'ASM. Le Tigre est sorti sur blessure avant la pause (37e).

AS Monaco : triste routine Jeux de mains, jeux de vilains

Kamil Glik: "Il y a eu beaucoup de malchance et de coups du sort sur ce match"

Voici les notes des Monégasques après leur défaite à Strasbourg (2-1)

Le match, les buts en vidéo, la stat... Ce qu'il faut retenir de la défaite de M...

Monaco sombre à Strasbourg pour la première de Henry (2-1)

Ces joueurs de l'ASM un peu plus près des étoiles

Mis à jour le 15/07/2018 à 05:03 Publié le 15/07/2018 à 05:03
Mbappé et Deschamps époque ASM. Le sourire ne les a pas quittés.

Mbappé et Deschamps époque ASM. Le sourire ne les a pas quittés. J.-F.O et F.C.

Ces joueurs de l'ASM un peu plus près des étoiles

Au coup d'envoi de la finale, cinq joueurs des Bleus et Didier Deschamps feront honneur à Monaco. Face à eux, « Suba », ultime rempart d'une équipe croate très soutenue en Principauté

Ils s'appellent Didier Deschamps, Kylian Mbappé, Thomas Lemar, Djibril Sidibé ou encore Benjamin Mendy. Ils ont porté les couleurs de l'ASM comme ils portent aujourd'hui les espoirs du peuple français et, au-delà de la frontière, celui de nombreux Monégasques d'ores et déjà fiers de leurs parcours (lire page 20).

Si l'on sait déjà tout de la pépite Mbappé, bien partie pour boucler son premier Mondial avec le titre de « Meilleur jeune », et de la grinta de Deschamps, dont l'armoire à trophées déborde, reste toujours des anecdotes ou souvenirs à dénicher pour parfaire le portrait de ces deux compétiteurs hors normes désireux de broder une deuxième étoile sur la tunique bleue.

Surclassé dès son plus jeune âge, Kylian Mbappé a vu son talent précoce récompensé de deux titres majeurs dès 2016, le gamin de Bondy remportant coup sur coup la coupe Gambardella avec l'ASM et l'Euro des moins de 19 ans avec la France. Une saison particulière, sur et en dehors du pré, puisque l'année aussi de son obtention d'un Baccalauréat filière Sciences et Technologies du Management et de la Gestion (STMG), à Monaco.

Un Bac obtenu au rattrapage de septembre, faute d'avoir pu se rendre à l'oral de juin puisqu'en lice à l'Euro. « Il était passé avec les pros durant l'année donc ça avait été compliqué, il avait fallu faire des aménagements d'horaires. Des profs venaient de temps en temps...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct