"Ce serait stupide": Philippe Clement ne veut pas voir son équipe se crisper malgré ses maigres résultats à domicile

L’AS Monaco reste sur quatre matchs sans victoire, à l’heure d’accueillir Angers, le dernier de Ligue 1, ce dimanche au Louis-II (15h). En difficulté à domicile cette saison avec seulement trois succès en neuf matchs toutes compétitions confondues (trois nuls, trois défaites), les Monégasques aimeraient lancer la machine. Philippe Clement s’est présenté au point presse, ce samedi à La Turbie. Le coach belge espère que ses garçons ne cogitent pas. « Ce serait stupide » a-t-il lancé.

Article réservé aux abonnés
C.R. Publié le 29/10/2022 à 17:45, mis à jour le 29/10/2022 à 18:25
Illustration. Photo Jean-François Ottonello

Coach, votre série actuelle (deux défaites, deux nuls) n’est pas bonne...

"Et c’est dur. Les joueurs n’ont pas été récompensés de leurs efforts. On l’a vécu sur les deux matchs contre Ferencvaros. Si on regarde leurs expected goals, ils doivent marquer moins d’un but à chaque fois. L’équipe méritait de gagner certains de ces matchs. On a été souvent proches du résultat parce qu’il y a eu beaucoup de bonnes choses. On doit regarder vers l’avant. On ne peut pas rester dans la déception. A Ferencvaros, le but qu’on prend vient de leur seule chance du match. Kevin (Volland, NDLR) a eu une occasion, Maripan aussi à la dernière minute. On a un ballon sur le poteau aussi dans les cinq premières minutes. C’est juste de dire qu’on doit être plus efficaces. L’efficacité dans les deux surfaces est importante. Ce qui fait la différence, ce sont de petits détails et quelques centimètres."

Vos joueurs peuvent-ils se crisper, à force de peiner à domicile?

"Se crisper serait stupide. Le Louis-II est une pelouse comme les autres. On est habitués à jouer ici. Quand tu commences à penser de la sorte, tu perds le match avant même de le jouer."

Cette semaine est-elle charnière dans votre saison (sans deux résultats positifs, contre Angers puis jeudi en Ligue Europa contre Belgrade, l’ASM pourrait à nouveau décrocher dans la course au podium puis être éliminée de la C3 ou de toutes les compétitions européennes)?

"Vous pouvez parler d’une semaine charnière mais ce n’est jamais le cas. Quand je suis arrivé au club en janvier dernier, j’ai eu droit à cette question à chaque conférence de presse. Le match charnière de l’équipe est finalement arrivé en mars. On ne peut pas parler de ce genre de choses en octobre. Nous avons l’envie de gagner dimanche et jeudi. Cela pourrait nous donner beaucoup d’énergie et de confiance. Nous voulons être en Coupe d’Europe et jouer contre de grands clubs. On veut faire un long parcours dans les compétitions européennes."

"C’est plus compliqué de jouer avec deux milieux relayeurs sans Camara"

Face à Ferencvaros, jeudi en Ligue Europa (1-1), vous avez évolué avec deux milieux relayeurs (Fofana et Golovin). Qu’est-ce que cela vous a apporté de positif?

"C’était nécessaire pour ce match. Ferencvaros joue sur des longs ballons avec quatre attaquants qui courent partout. C’était très bien défensivement, notamment avec Kevin (Volland) qui avait un rôle très important. On a été stables collectivement. Il m’a juste manqué la dernière passe dans nos transitions. On doit augmenter notre niveau dans ces situations. On aurait pu avoir plus d’occasions.

Sans Camara suspendu face au SCO, ce système peut-il perdurer?

"C’est une possibilité mais cela dépend aussi de la disponibilité des joueurs. Et c’est plus compliqué de jouer ainsi sans Camara. Il faut trouver un équilibre mais sans attendre l’adversaire. L’équipe doit pouvoir jouer vers l’avant et créer du jeu comme les joueurs l’ont bien fait à Ferencvaros."

Touché au mollet jeudi, Vanderson est-il apte?

"Je dois encore regarder s’il peut être présent (le Brésilien était à l’entraînement ce samedi). S’il n’est pas là, on verra si un autre joueur peut jouer à cette place dans une défense à quatre. On n’a pas beaucoup de temps pour des expérimentations et trouver les automatismes. Disasi latéral droit? Il peut y jouer mais pas dans le même rôle offensif qu’Aguilar et Vanderson. Il n’a pas ces automatismes, ce n’est pas son style. Est-ce qu’on aura des absents? Ruben (Aguilar, pied) ne sera pas là. Gelson était malade à Ferencvaros. Il ne l’est plus, il a de l’énergie mais je ne sais pas s’il est en bonne forme."

Quel regard portez-vous sur le début de saison de Kevin Volland, titulaire à Ferencvaros et qui pourrait jouer son 100e match avec l’ASM contre le SCO?

"On ne peut pas le juger parce qu’il a été blessé (plusieurs fois à la cheville). Il est bien revenu, il a bossé fort et il a joué un bon match à Ferencvaros (sa première titularisation depuis le 28 août). Il a été important avec et sans ballon. Quand on se penche sur les stats physiques, c’est le joueur qui a le plus couru sur l’ensemble du groupe."

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.