“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

"Ce n’est pas maintenant que je vais abandonner": les réactions après la défaite de l'AS Monaco contre Rennes (1-2)

Mis à jour le 07/10/2018 à 20:15 Publié le 07/10/2018 à 19:45
Leonardo Jardim et Sabri Lamouchi.

Leonardo Jardim et Sabri Lamouchi. Photo JF Ottonello

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

"Ce n’est pas maintenant que je vais abandonner": les réactions après la défaite de l'AS Monaco contre Rennes (1-2)

Malgré un réveil à la reprise par le capitaine Falcao sur un bon service de Golovin, Monaco s’est incliné logiquement sur sa pelouse contre Rennes puisque l’ancien Niçois Hatem Ben Arfa a donné la victoire aux siens sur une frappe surpuissante à un quart d’heure de la fin.

Leonardo Jardim (entraîneur de l'AS Monaco)

"On n’a pas pris de risques en première période, on était surtout dans un esprit sécuritaire, on ne voulait pas prendre de buts, on avait sans doute un peu peur. On a manqué d’agressivité, de dynamique. C’était mieux après la pause mais à dix, c’est plus difficile. On fait deux erreurs sur les deux buts. On doit aussi garder la tête froide. Raggi a perdu la tête alors que c’est un joueur cadre. Peut-être que la situation de l’équipe ne l’aide pas. Il était très triste dans le vestiaire, ce n’est pas le bon comportement. C’est important pour tout le monde de faire une analyse, de comprendre ce qu’il se passe, de prendre les bonnes décisions. Tout le monde a besoin de réfléchir, le football est un sport collectif.

J’ai déjà parlé avec mes dirigeants, je ne cache rien, on partage tout. Il faut revenir avec plus de sentiments positifs. Comme tout le monde, je suis en danger quand les résultats ne sont pas là, je n’ai pas une situation différente de mes autres collègues.

J’ai accepté le projet du club depuis le début. Je ne suis pas parti après les succès, ce n’est pas maintenant que je vais abandonner alors que je savais que l’année allait être difficile. Je suis l’entraîneur, le responsable de l’équipe, c’est moi. Je suis dans le même bain que mes joueurs, on gagne ensemble, on perd ensemble".

Sabri Lamouchi (entraîneur de Rennes)

"Il y avait une grosse pression sur les deux coaches alors que c'était Monaco contre Rennes. J'ai félicité mes joueurs, ils ont fait un grand match alors que l'on vivait une situation difficile. C'est une victoire méritée, j'espère que c'est le début de quelque chose pour nous. En moins d'un mois, tout a été remis en cause dans les deux clubs. Je suis surpris, parfois, de la violence de certains propos. Mes joueurs ont fait un match d'hommes, sur un terrain difficile. Le plan a été adopté à la lettre".

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.