Rubriques




Se connecter à

"Ce match va nous donner de la force". Oleg Petrov fait le point après l'élimination de l'AS Monaco en barrages de la Ligue des Champions

Le vice-président directeur général de l'AS Monaco Oleg Petrov a accordé une interview à Nice-Matin au lendemain de l'élimination cruelle de son équipe en barrages de la Ligue des Champions (0-1 au Louis-II, 2-2 a.p. à Kharkiv). Si ce résultat est une énorme déception, il ne remet pas en cause le projet d'un club déjà tourné vers la suite, à commencer par son rebond en Ligue 1.

Leandra Iacono Publié le 26/08/2021 à 21:24, mis à jour le 26/08/2021 à 21:49
Oleg Petrov a apprécié le visage affiché par l'AS Monaco contre le Shakhtar Donetsk. Photo Cyril Dodergny

Votre équipe a livré une grande prestation contre le Shakhtar mais n'a pas pu empêcher l'élimination. Comment avez-vous vécu ce match?
C’est une très grande déception, à la hauteur des efforts consentis par l'équipe et de la performance réalisée. Nous avons fait un grand match. Sur l'ensemble des barrages, je pense que nous méritons de nous qualifier. S'il y avait des doutes sur la qualité de notre équipe, ils n'existent plus aujourd'hui. On ne peut rien reprocher aux joueurs, à part de ne pas avoir réussi à marquer le but qui nous aurait mis à l'abri. Ils ont été impliqués, soudés. Ils ont joué avec beaucoup de courage. Je suis certain que ce match va permettre au club de lancer sa saison. L'équipe a montré qu'elle était capable d'aller plus haut. 

Au-delà du résultat, c'est un match qui a procuré beaucoup d'émotions...
Ce match, on va s'en rappeler longtemps. Le résultat est cruel, mais il va donner de la force pour la suite. J’ai reçu beaucoup de messages de la Ligue, d'autres clubs... L’opinion publique a apprécié le visage montré par l'AS Monaco et estime qu'on aurait dû se qualifier. L'image du club est très bonne. 

Avez-vous parlé au président Dmitri Rybolovlev?
Le président était très déçu, il m’a appelé immédiatement après le match. Nous allons revenir plus fort. C'est certain.

La participation en Ligue Europa va rapporter moins d'argent au club (23 millions d'euros en moins qu'une qualification en Ligue des Champions). Cette donnée peut-elle avoir une influence, notamment sur le mercato?
C'est une perte, mais elle ne change pas notre stratégie, c'est-à-dire continuer à bâtir le club sur la durée. Le cap reste le même : avoir de bons résultats sportifs, jouer des compétitions européennes. C'est un processus, on voit que le succès sportif n'est pas toujours facile à obtenir. J'espère que l'année prochaine, nous serons capables de nous qualifier pour la Ligue des Champions. Notre mercato est terminé, nous sommes très satisfaits de notre effectif. S'il y a des départs, ils concerneront des joueurs qui étaient en prêt la saison dernière. 

 

Le tirage au sort de la Ligue Europa a lieu ce vendredi. Qu'en espérez-vous et quelles sont vos ambitions dans la compétition?
Peu importe le tirage au sort, nous sommes et serons prêts. On m'a dit que nos qualités peuvent nous permettre de la gagner. C'est une très grande ambition, je ne peux pas en faire un objectif, mais on va se battre du mieux qu'on peut pour aller le plus loin possible. On veut montrer nos progrès. Nous continuons de construire petit à petit avec un groupe jeune. 

Les jeunes joueurs justement ont fait mieux que répondre présent contre le Shakhtar. Aurélien Tchouameni vient aussi d'être convoqué en équipe de France. C'est une belle promesse pour la suite ?
C'est une grande fierté. Aurélien est un joueur de l’ASM et il va le rester. Il a la confiance de Niko (Kovac). Je lui tire un grand coup de chapeau. On voit qu'il a franchi énormément d'étapes depuis qu’il est arrivé à Monaco, comme beaucoup d'autres joueurs d'ailleurs. 

"Nous allons rebondir"

Le début de championnat a été difficile. Cela vous inquiète-t-il?
Pas du tout. Je suis sûr que l’équipe va rebondir. Elle a montré contre le Shakhtar ce dont elle était capable. Si nous analysons les trois premiers matchs, on a dominé, on a fait beaucoup d'efforts pour marquer, mais on a manqué d'un peu de chance. Lens, c’était un match particulier, mais l'ensemble a été cohérent. Bien sûr, nous avons besoin de faire un résultat dès dimanche contre Troyes. On doit réitérer nos performances européennes en championnat car c'est notre pain quotidien. 

 

L'effectif est resté le même mais rien n'est facile pour autant...
C’est toute la difficulté du sport. Notre équipe est jeune, le projet est à son début. Il est un peu particulier. Notre recrutement cette saison comme celui de la saison dernière montre que nous cherchons des jeunes prometteurs capables de se développer, de performer encore mieux à l’avenir. Tchouameni en est l'exemple typique. Dans ces conditions, ce n’est pas facile de performer à chaque match. Plusieurs de nos joueurs découvrent les matchs européens, l'enchaînement des rencontres tous les trois jours. Il faut un temps d'adaptation. Wissam Ben Yedder, Kevin Volland entre autres ont joué l’Euro et sont revenus tard. Il y a beaucoup de facteurs. Mais nous allons remonter la pente.

Les attentes sont aussi plus importantes que la saison dernière...
La pression fait partie de ce métier. Je l’avais déjà quand je suis arrivé au club. Elle était également présente la saison dernière. J’ai toute ma confiance en notre équipe et en notre coach. 

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.