“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Caio Henrique débarque à l'AS Monaco

Mis à jour le 27/08/2020 à 20:28 Publié le 27/08/2020 à 19:56
Caio Henrique avec le maillot de la sélection du Brésil.

Caio Henrique avec le maillot de la sélection du Brésil. Photo by Juan BARRETO / AFP

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Caio Henrique débarque à l'AS Monaco

L'AS Monaco annonce la signature pour 5 ans du latéral gauche brésilien Caio Henrique (23 ans).

Prêté la saison dernière à Gremio (D1 brésilienne) par l'Atlético Madrid (club où il est arrivé à l'âge de 18 ans), Caio Henrique, formé au Santos FC, compte près de 80 matches en Pro et 20 sélections avec le Brésil U20 et U23.

Le coût du transfert oscillerait autour des 8 millions d'euros.

Joueur polyvalent capable d'évoluer sur tout le flanc gauche d'une équipe, Caio Henrique avait été recruté à 18 ans par l'Atletico Madrid alors qu'il évoluait dans le club brésilien du FC Santos.

Il a ensuite été prêté au Brésil, à Parana Clube en 2018, à Fluminense en 2019, et donc au Gremio en 2020.

Selon différents médias, le montant de son transfert serait d'environ 8 millions d'euros.

Caio Henrique est désormais le 59e joueur professionnel sous contrat avec l'AS Monaco, dont quatre (Henrichs, Serrano, Musaba et Isidor) ont déjà été prêtés pour la saison 2020-21.

Il est également le 6e latéral gauche de l'effectif avec l'international brésilien Jorge, le jeune portugais Amilcar Silva, et les Français Yoann Etienne, Arthur Zagre et Fodé Ballo-Touré, actuel titulaire du poste.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.