Ben Yedder-Embolo, sacré duo, les notes des joueurs de l'AS Monaco après leur nul 2-2 à Lorient

Le Français et le Suisse n'ont pas évolué ensemble sur le pré. Mais ils ont tous les deux marqué et rappelé combien ils sont essentiels à l'ASM. Sans eux, Monaco rentrait bredouille.

Article réservé aux abonnés
Leandra Iacono Publié le 11/01/2023 à 23:36, mis à jour le 11/01/2023 à 23:37
Embolo a ouvert la marque pour l'AS Monaco. Photo Damien Meyer / AFP

NUBEL (4): concentré, il gagne ses premiers duels devant Moffi (17', 52'), même si le Nigérian est hors-jeu sur le deuxième. Il perd en revanche le troisième en ouvrant un peu trop son petit côté (77'). On aimerait le voir soulager sa défense sur ces corners où ses copains sont au supplice depuis des mois.

VANDERSON (5): disponible à l'intérieur du jeu et à l'entrée de la surface sur certaines offensives, il a connu du déchet dans ses centres. Et il est en position de hors-jeu lorsqu'il en a mis un dans la bonne zone avant le penalty. Embolo n'a pas profité de ses rares offrandes non plus (55', 58'). Défensivement, il a été pris deux-trois fois par les contrôles orientés de Cathline mais il a moins souffert que Henrique.

DISASI (5): il a livré un match sans coup d'éclat ni fausse note. De la présence dans la surface lorientaise, avec une remise dont Fofana ne profite pas (19') et un coup de casque sur la barre (73').

MARIPAN (5): il a mis du temps à trouver la solution face à Moffi et son jeu de corps. Même si le Nigérian a scoré, ce n'est pas de sa faute. Sa tête tournait en fin de première période, il l'a indiqué au banc, mais il s'est accroché et a coupé de nombreux centres. Il a joué plusieurs fois au pompier mais il est trop court sur le corner de l'égalisation.

HENRIQUE (4): il n'a jamais centré. Et il a été dominé par la vitesse de Ouattara, qu'il a descendu à l'orée de la surface (37'). Il a été attentiste devant le Burkinabais (66') et il perd surtout le ballon au départ du second but morbihannais (77'). Le Brésilien a déçu.

DIATTA (5): un peu plus juste techniquement que lors de ses dernières sorties, il n'a pas détonné pour autant. Ses courses de repli ont permis de gratter des ballons. Remplacé par Gelson (63').

CAMARA (6): il a perdu des ballons assez bêtement dans la construction en première période. Il a parfois cherché trop rapidement la profondeur au lieu de la largeur, ce qu'Henrique lui a reproché avant la pause. Il a rectifié le tir en seconde période et sert Embolo sur le but. Sa frappe sur la transversale aurait mérité de câliner les filets (15'). Elle aurait récompensé son abattage à la récupération. Le Malien était souvent bien placé.

FOFANA (5): sans décevoir, il n'a pas encore repris toute la place qui était la sienne avant qu'il ne s'invite au Mondial. Il doit encore digérer la folle aventure. Il n'a pas été heureux face au but. Sa tête manque de gnaque (19') et la transversale l'empêche d'égaliser (83'). Avec Camara, ils ont moins bien équilibré le milieu de terrain après le repos.

GOLOVIN (5): en dehors des trois corners qu'il a bien frappé et de passe presque décisives pour Maripan, Disasi ou Camara, le Russe a été discret dans le jeu. Remplacé par Boadu (83').

BEN SEGHIR (6): il s'est encore baladé sur tout le front de l'attaque, généreux à souhait. Peu en réussite en première période, il n'a pas baissé la tête et il a été récompensé. C'est lui qui gagne le ballon sur le but d'Embolo. Il a ensuite été plus juste, avec une bonne déviation pour Ben Yedder de la tête (67') et une autre ouverture que Gelson gâche d'un mauvais contrôle (75'). Remplacé par Jakobs (83'), passeur décisif.

EMBOLO (6): point d'appui précieux, il pensait avoir décroché un penalty et s'apprêtait à se faire justice, mais M. Brisard l'a d'abord privé d'un huitième but en Ligue 1. Ce n'était que partie remise : il fusille Mannone juste avant son remplacement par Ben Yedder (63'). L'international français a offert une entrée énergique malgré son statut de remplaçant. Sa volée heurte Mannone mais il crucifie l'Italien sur le gong pour arracher un point qui va compter.

Match : 6

Arbitre : 6

Coach: 6. Il a vu juste en faisant entrer Jakobs et Ben Yedder. Son équipe méritait au moins un nul.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.