“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Ben Yedder dans le dur... Les notes des joueurs de l'AS Monaco contre Lille

Mis à jour le 06/12/2020 à 16:04 Publié le 06/12/2020 à 16:04
L'AS Monaco s'est inclinée 2-1 à Lille.

LILLE-MONACO

PHOTO STEPHANE MORTAGNE LA VOIX DU NORD

L'AS Monaco s'est inclinée 2-1 à Lille. LILLE-MONACO PHOTO STEPHANE MORTAGNE LA VOIX DU NORD Photo ©PHOTOPQR/VOIX DU NORD/Stéphane Mortagne

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Ben Yedder dans le dur... Les notes des joueurs de l'AS Monaco contre Lille

Pour sa première titularisation depuis qu’il a été touché par la Covid-19, le capitaine de l’AS Monaco, à court de forme, n’a pas pesé sur la rencontre. Son coach l’a sorti par précaution avant la dernière demi-heure de jeu.

Mannone (5) : mis en difficulté par deux passes en retrait mal assurées de Badiashile, il s’en sort assez sereinement. Il détourne une frappe de Bamba d’une belle claquette et décolle bien sur un coup franc de Yilmaz. Il est laissé à l’abandon et ne peut rien sur les buts de David et Yazici.

Aguilar (5) : l’international français s’est surtout attelé à bien défendre et n’a pas eu son rendement offensif habituel dans un match où les deux équipes se craignaient beaucoup.

Disasi (6) : serein balle au pied, intelligent dans son placement et costaud dans les airs. Un match sans fioriture, même si lui aussi est aspiré par Ikoné sur le but de David.

Badiashile (5) : parfois fébrile dans la relance à l’image de ses deux passes ratées pour Mannone, il a été plus dominant dans le jeu aérien et a dans l’ensemble bien géré son duel avec Yilmaz. Comme ses copains de l’arrière-garde, il est apathique sur l’action du but. A laissé sa place à MARIPAN (79’), qui n’a pas eu à beaucoup s’employer.

Caio Henrique (5) : des centres un peu moins précis dans une partition d'ensemble un peu décevante au regard de ce qu’il a déjà montré ces derniers temps. Remplacé avant la demi-heure de jeu par BALLO-TOURE (57’), dont la relance plein axe est à l’origine du contre express menant au deuxième but nordiste.

Diop (5) : Brillant contre Nîmes, il a forcément eu moins d’espace pour exprimer ses qualités contre le bloc compact lillois. De l’envie et de la personnalité néanmoins.

Tchouaméni (5) : un match difficile à analyser où il a soufflé le chaud et le froid dans une zone où le Lillois Benjamin André a gagné tous les duels. Son coup de moins bien du début de seconde période coïncide avec les deux réalisations lilloises. Remplacé à la 69’ par PELLEGRI pour apporter de la présence devant. Un choix payant puisque l’Italien a marqué.

Fofana (6) : quelques pertes de balles, certes, mais des passes qui cassent les lignes, une belle orientation du jeu, et un travail précieux à la récupération. Une constante pour un joueur qui a encore une marge de progression énorme.

Gelson (5) : remuant et disponible par intermittence en première période, il n’a jamais vraiment réussi à prendre le dessus sur Djalo, le latéral droit lillois. Il a laissé sa place à GEUBBELS (70’), sans que ce dernier ne fasse plus de différences.

Ben Yedder (4) : muselé par la charnière Fonte - Botman, le capitaine de l’ASM a vécu un match frustrant durant lequel il n’a tenté qu’une seule frappe dans un angle fermé. Logiquement en manque de rythme, il a été remplacé dès la 57e par FABREGAS, auteur d’une belle passe décisive pour Pellegri.

Volland (5) : bien servi par Ben Yedder d’une belle remise de la tête dans la surface, il dévisse complètement sa frappe et rate une occasion importante. Dans l’ensemble, il a semblé un peu plus emprunté que lors des derniers matchs, à l’image de deux talonnades peu inspirées. L’entrée de Fabregas n’a pas eu l’effet escompté sur son rendement.

Le coach (5) : Des changements aux destins divers. Ballo-Touré est coupable sur le 2-0, Fabregas et Pellegri à l’origine du but de l’espoir.

Le match : 6

L’arbitre : 6

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.