“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Battue par Lyon, l'AS Monaco n’est toujours pas guérie (0-3)

Mis à jour le 09/08/2019 à 22:45 Publié le 09/08/2019 à 22:42
Rony Lopes.

Rony Lopes. Photo Jean-François Ottonello

Battue par Lyon, l'AS Monaco n’est toujours pas guérie (0-3)

Monaco ne pouvait guère imaginer pire reprise, pour cette première journée de Ligue 1. Les hommes de Jardim ont été giflés chez eux face à Lyon (0-3), et ont dû jouer à dix pendant plus des deux tiers de la rencontre, après l’expulsion de Fabregas (28’).

C’est d’abord Dembélé, qui a ouvert le score dès la cinquième minute, en reprenant de la tête un corner de Traoré. Depay, sur une frappe puissante en dehors de la surface, a doublé la mise (36’), profitant d’une erreur de Lecomte, qui a laissé passer le ballon entre ses jambes, pour son premier match avec Monaco.

Tousart a enfoncé le clou, en fin de match, d’une belle volée à l’entrée de la surface de réparation (79’). Pour ne rien arranger à cette soirée, Fabregas a été expulsé à la 28e minute, après visionnage de la Var, pour une semelle sur Dubois.

Preuve que le match a été poussif pour le joueurs du Rocher, il a fallu attendre la 61e minute pour voir le premier tir cadré du côté monégasque, avec une tentative de Gelson Matins sortie du pied par Lopes.

Il ne faut pas oublier que l’ASM avait terminé à la 17e place avec 36 points la saison dernière, se sauvant à la dernière journée. Trois mois ont passé, deux recrues ont joué (Lecomte, Aguilar), des jeunes ont été lancés dans le grand bain (Panzo, Foster), des revenants ont eu leur chance (Boschilia, Traoré), mais c’est un club encore malade et en manque de confiance qui a ouvert le bal de la Ligue 1.

à partir de 1 €


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct