“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Bakayoko, puissance 3

Mis à jour le 05/10/2019 à 10:08 Publié le 05/10/2019 à 10:08
Monaco aura besoin de la puissance de Bakayoko au milieu de terrain.

Monaco aura besoin de la puissance de Bakayoko au milieu de terrain. Cyril Dodergny

Monaco-matin, source d'infos de qualité

Bakayoko, puissance 3

Face à Montpellier ce soir, Leonardo Jardim espère enchaîner un troisième succès de rang avec l’ASM et il pourra s’appuyer sur un trio au milieu emmené par Tiémoué Bakayoko

En quittant Monaco il y a deux ans, après le titre de champion de France, Tiémoué Bakayoko avait laissé un grand vide derrière lui. L’état-major monégasque et Leonardo Jardim ne s’imaginaient pas patauger autant pour lui trouver un successeur.

Un joueur capable de gratter les ballons et briser les lignes, solide dans les duels. Ni Aït-Bennasser, Soualiho Meïté ou Tielemans y sont parvenus, pas même Pelé, Jean-Eudes Aholou ou William Vainqueur.

De retour cette saison en Principauté en prêt (avec option d’achat), Tiémoué Bakayoko a soulagé immédiatement toute une équipe à la dérive. Associé à Golovin et Fabregas dans un 5-3-2 (3-5-2 en phase offensive), le joueur de Chelsea apporte plus de densité au milieu. Ce soir face à Montpellier (10e, 11 pts), une équipe toujours aussi compliquée à manœuvrer à domicile, Leonardo Jardim pourra s’appuyer sur la maturité et l’expérience de l’international français de 25 ans. « Quand il est arrivé chez nous, c’était un jeune qui avait beaucoup de potentiel physique, se souvient l’entraîneur portugais. Il a ensuite progressé sur le plan collectif et tactique. Il est aussi plus mature. Aujourd’hui, la grande différence que je vois, c’est que j’ai un homme responsable en face de moi. Il est beaucoup plus concentré dans le travail. Il a passé un cap avec l’âge et ses expériences. Il prend le temps de bien faire, ne se préoccupe plus des à côté du foot et donne plus d’importance à l’entraînement, la récupération, l’hygiène de vie etc. »

Une métamorphose qui permet à Bakayoko de s’affirmer en tant que leader. « J’ai passé trois saisons ici, et j’ai beaucoup appris et évolué, assurait ce dernier. J’ai connu deux grandes institutions comme Chelsea et Milan. ça m’a aidé à être qui je suis aujourd’hui. J’avais conscience de ce qu’était le haut niveau avant et qu’il fallait prendre le temps de s’occuper de son corps, je l’ai encore plus compris à Chelsea et Milan ».

Depuis son installation au milieu face à l’OM (5e journée), Monaco affiche un bilan positif (2 victoires, 1 nul, 1 défaite). Surtout, Bakayoko permet à Fabregas et Golovin de rayonner.

Une complémentarité qui saute aux yeux.

« J’ai un rôle plus défensif qu’eux, soulignait le N°6 de l’ASM. Fabregas et Golovin jouent plus au ballon que moi. On arrive bien à s’entraider et compenser les manques de chacun. Eux vont plus se projeter et être présents à la dernière passe. Moi, j’assure leurs arrières et je compense. On le fait bien pour l’instant ».

Bakayoko n’hésite pas non plus à venir couvrir dans le couloir lorsque Gelson Martins à droite ou Ballo-Touré à gauche sont montés.

Jusqu’ici, la partition est parfaitement jouée et un succès contre Montpellier viendrait confirmer l’embellie. A La Mosson, les Monégasques n’ont plus perdu depuis 1990.

Reste une ombre à lever : la solidité défensive. Face au duo Laborde - Delort, l’arrière-garde ne devra pas trembler, elle qui a déjà encaissé 16 buts en 8 journées. Beaucoup trop quand on a pour objectif le podium !

Oui, Monaco s’était baladé contre Brest à domicile, mais la prestation des Bretons n’avait pas été loin du néant. Dans l’Hérault, Montpellier n’a jamais fait de cadeau et il ne faudra pas s’attendre à en recevoir ce soir. Loin d’être le style de Michel Der Zakarian qui a fait tomber Lyon, Nice et Nîmes depuis le début de saison à la maison. Les Monégasques sont prévenus.

3

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.