Badiashile à l'envers, Henrique capable de faire beaucoup mieux: les notes des Monégasques après leur défaite contre l'OM

Voici les notes des Monégasques après leur défaite contre l'OM ce dimanche soir, en clôture de la 15e journée de Ligue 1.

Article réservé aux abonnés
Christophe DEPIOT Publié le 13/11/2022 à 23:15, mis à jour le 14/11/2022 à 06:56
Lors de Monaco - OM. Photo C.D.

NÜBEL (3)  : planté par le coup franc de Sanchez (35’), il a également été battu de près par Veretout en fin de match. A part ça, il n’a pas eu un arrêt à effectuer et s’est même raté sur sa sortie sur le coup franc victorieux frappé par Payet pour la tête de Kolasinac.

DISASI (5) : positionné comme latéral droit, il n’a pas hésité à prendre son couloir et tenter sa chance (57’). Cohérent à un poste plutôt inédit et où il aurait pu rendre des services avec les Bleus.

MARIPAN  (5) : Guendouzi lui a échappé (10’) mais il a réussi à tenir tête à son compatriote Sanchez, qu’il n’a pas lâché. Plus performant que son compère de l’axe.

BADIASHILE (3) : une première période à l’envers avec un manque de tranchant dans les duels ou encore cette faute sur Sanchez, à l’origine du but sur coup franc de ce dernier. Encore battu par Veretout sur le but de l’égalisation, une action qu’il a subie de bout en bout.

 

HENRIQUE  (4) : Clauss l’a embêté en le pressant constamment et en multipliant les appels. Trop souvent sur le reculoir et peu inspiré dans le camp marseillais. Capable de faire beaucoup mieux.

DIATTA (5) : il n’a pas réussi grand-chose en première mi-temps mais a eu le mérite de résister à Balerdi puis d’arracher un penalty avec l’aide de l’arbitre. Le Sénégalais n’a pas compté ses efforts mais il a aussi du déchet. Remplacé par Vanderson (90’+ 4).

CAMARA (6) : ce n’est pas le plus élégant mais qu’il est précieux. Infatigable à la récupération du ballon, il a eu la bonne idée de l’utiliser parfaitement pour Golovin au départ du but de Volland. Essentiel.

FOFANA (4) : une frappe juste à côté du pied gauche (8’), une autre contrée de justese par Rongier (78’). Marqué par la grave blessure au genou de Harit, l’international tricolore ne s’est pourtant pas préservé avant le Qatar, sans en faire des tonnes. Il ne doit jamais aller au duel avec Payet en fin de match et concéder ce coup franc.

GOLOVIN (6) : il n’a pas tout réussi, comme cette passe en retrait pour Clauss (26’) mais a été à l’origine des meilleurs actions de son équipes. C’est lui qui lance Diatta avant le penalty accordé et qui décale parfaitement Volland sur le but du 2-1 (73’).

 

VOLLAND (6) : il a mis un tampon d’entrée à Balerdi (5’) puis buté sur Pau Lopez (30’), qu’il finalement battu de près avec classe. Remplacé par Jakobs (90’+ 4).

BEN YEDDER 6) : un dixième but, toutes compétitions confondues, inscrit d’une Panenka pleine de culot. Avant ça, il n’avait pas été précis sur un centre (27’). Précieux dos au but. Dieng lui a marché sur la main et l’a obligé à quitter la pelouse. Remplacé par Embolo (77’).

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.