“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

AS Saint-Etienne-AS Monaco: les notes des joueurs

Mis à jour le 15/12/2017 à 22:57 Publié le 15/12/2017 à 22:43
Lemar, de l'or en barre.

Lemar, de l'or en barre. Photo AFP

AS Saint-Etienne-AS Monaco: les notes des joueurs

Auteur d’un but exquis, Lemar le gaucher confirme son retour au premier plan après 5 semaines d’absence sur blessure. Un plaisir pour les yeux.

Subasic (6)

Bien placé sur une reprise de Monnet-Paquet (23’), concentré sur un centre-tir de Goncalves (31’), un coup-franc puissant de Hernani (64’) ou une tentative de Cabella (85’). Dans un match archi dominé par les siens, il s’est interposé quand il le fallait.

Sidibé (7)

Doublement décisif sur l’ouverture du score (au départ et à l’arrivée), le latéral droit retrouve la forme à l’approche des fêtes.

Glik (6)

Dans un fauteuil quand le jeu se situait dans les airs, jamais embêté par les attaquants stéphanois au sol, une soirée parfaite pour le seul Monégasque à jouer en manches courtes. Normal, pour lui il faisait presque chaud.

Jemerson (5)

Il a parfois été pris de vitesse par le jeune Goncalves, ce qui confirme qu’il n’est pas dans la forme de sa vie, mais la faible opposition stéphanoise ne l’a pas trop fait frémir.

Jorge (5)

Tranchant et entreprenant offensivement, il n’a décidément pas de chance puisque le seul stéphanois dans le coup – Goncalves – était dans ses pattes. Pis, il a réussi à se mettre en difficultés sur certaines relances.

Rony Lopes (7)

En jambes, il a martyrisé Gabriel Silva dans son couloir. Disponible et altruiste, il a vraiment joué son rôle de créateur de brèches. Quand il rentre sur son pied gauche, il fait des dégâts incroyables comme sur le premier but. Sans un bon Moulin dans les buts, il aurait terminé avec un but au compteur. Remplacé par Diakhaby.

Joao Moutinho (6)

Pas besoin de faire dans le compliqué quand on a sa qualité de passe. Un pas pour se rendre disponible, un regard pour trouver le copain démarquer et hop, l’équipe gagne 20 mètres d’un coup. Monsieur propre.

Fabinho (8)

Un « missile » de peu à côté (12’), un but de renard, une passe décisive, des jambes et du pressing. Le Brésilien a été juste, précis et propre. Une performance XXL.

Lemar (8)

Son but résume son match, un enchaînement fabuleux où il fait tout: crochet, accélération, frappe du gauche. La vitesse d’exécution dans tout ce qu’il fait… Oh mon Dieu…C’est simple, l’équipe n’a pas la même gueule avec ou sans lui. Sans oublier les galettes pour les copains : (Falcao (5’), Baldé (52’). Remplacé par Ghezzal, accueilli par les sifflets stéphanois, lui l’ancien lyonnais.

Falcao (5)

Il bute sur Ruffier dans un angle fermé (5’), sa tentative de lob est enlevée par Gabriel Silva (17’) et sa tête file à côté alors qu’il est seul (18’) ; ce n’était pas franchement son soir malgré un investissement irréprochable.

Baldé (6)

Sa frappe contrée amène le premier but, remuant mais parfois brouillon dans le dernier geste. Ruffier lui enlève le 3-0 du bout des gants (52’) mais il est enfin récompensé à l’heure de jeu en trompant Moulin. Remplacé par Carrillo.


La suite du direct