“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

AS Monaco - Toulouse FC: les notes des joueurs monégasques

Mis à jour le 02/02/2019 à 23:05 Publié le 02/02/2019 à 23:05
L'attaquant monégasque Gelson Martins.

L'attaquant monégasque Gelson Martins. Photo Cyril Dodergny

AS Monaco - Toulouse FC: les notes des joueurs monégasques

Les joueurs monégasques ont remporté leur match contre Toulouse, ce samedi 2 février au stade Louis-II. Le Portugais Gelson Martins prêté par l’Atlético Madrid a délivré deux nouvelles passes décisives pour son deuxième match. Étincelant.

SUBASIC (5)

Il a de la chance de voir le tir de Durmaz repoussé par son poteau (68’), et ne pouvait pas faire grand-chose sur l’égalisation toulousaine de Jullien (20’). Il a montré quelques fébrilités dans ses sorties aériennes mais a été présent sur la tête de Gradel (76’) et la frappe de Jean (84’).

SIDIBÉ (4)

Il a eu beaucoup de mal à apporter le danger dans son couloir. Un ton en dessous de son camarade Ballo-Touré de l’autre côté. A manqué de précision dans ses centres.

GLIK (6)

Il n’a pas tout bien fait en laissant notamment Gradel inquiéter Subasic (76’). Mais dans les derniers instants de la rencontre, le Polonais a été précieux pour dégager les ballons chauds. Un sens du sacrifice extrêmement appréciable. Vital même, quand on joue le maintien.

BADIASHILE (5)

S’il oublie Jullien sur l’égalisation de Toulouse (20’), le jeune défenseur a tout de même livré une bonne copie. Sa complémentarité avec Glik est bonne, surtout en ce qui concerne la gestion de la profondeur. Sa vitesse et sa taille rendent d’énormes services. A manqué de justesse par moments.

BALLO-TOURÉ (6)

Avec Gelson Martins, il forme le côté gauche le plus dangereux depuis bien longtemps. Averti rapidement en début de match (8’), il a dû défendre avec le frein à main. Précieux.

GOLOVIN (7)

Le Russe n’a cessé de courir. Grosse différence désormais : il sait finir les actions. En inscrivant ce samedi son deuxième but en deux matches, Golovin a été décisif. Il aurait même pu s’offrir un doublé sur sa frappe puissante. Mais celle-ci trouvait le poteau de Reynet (26’). A bien combiné avec Ballo-Touré et aurait même pu être passeur décisif avec un peu plus de justesse dans le dernier geste. Remplacé par NKOUDOU (77’) qui a apporté de la percussion, en étant un brin brouillon.

JEMERSON (6)

Replacé pour la deuxième fois d’affilée en tant que milieu défensif, le Brésilien a gratté un paquet de ballons (16). Plus que n’importe quel autre joueur. A revoir à ce poste.

FABREGAS (7)

Il a été le métronome monégasque de ce match. Soutenu par le volume de jeu de Golovin, et la couverture de Jemerson, l’Espagnol a joué plus libéré, délivrant quelques caviars pour Falcao (5’) ou Lopes (7’). Il a bien suivi pour déclencher une frappe puissante sous la barre de Reynet (64’) et offrir la première victoire de l’ASM au Louis-II cette saison.

MARTINS (8)

Dans la lignée de sa première à Guingamp, le Portugais a été brillant ce samedi. Il a donné le tournis à la défense toulousaine et a été à l’origine de plusieurs situations dangereuses (3’, 24’, 47’, 52’). Il délivrait un excellent ballon en profondeur pour Golovin sur l’ouverture du score (15’). Dans le couloir gauche, il prenait le dessus sur Diakité et filait offrir un caviar à Falcao qui manquait sa reprise. Heureusement, Fabregas était là pour la mettre au fond. Mais tout le mérite revient au joueur prêté par l’Atlético Madrid. Sorti sous les applaudissements du Louis-II et remplacé par ADRIEN SILVA (72’).

FALCAO (6)

Il a été partout, sans jamais être décisif. Mais avec enfin des joueurs de ballon à ses côtés, nul doute que le Colombien va scorer en cette fin de saison. Il s’est procuré plusieurs occasions (3’, 5’, 38’, 46’ et 64’) sans réussite. Précieux dos au but, il n’a rien lâché. Remplacé par VINICIUS en fin de match qui a apporté de la vitesse dans la profondeur (84’).

LOPES (5)

Il a été moins en vue dans les trente derniers mètres que lors de ses précédentes sorties. Le Portugais a tout de même été intéressant. Plus difficile ce samedi à trouver entre les lignes. Maladroit (41, 42’).


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct