“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

AS Monaco: Tielemans enfin lancé?

Mis à jour le 26/10/2017 à 07:31 Publié le 26/10/2017 à 05:03
L'homme qui murmurait à l'oreille de Tielemans.

L'homme qui murmurait à l'oreille de Tielemans. Jean-François Ottonello

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

AS Monaco: Tielemans enfin lancé?

En proie aux doutes après les matches contre Porto et Lyon, le Belge Youri Tielemans a débuté contre Besiktas et Caen. Le début d'une nouvelle ère pour le milieu de terrain

Comme Lorie, Youri Tielemans le sait, à 20 ans on est invincible. Alors que le Belge traversait une phase difficile à Monaco sa prestation encourageante face à Caen a confirmé qu'en football rien n'est jamais définitif. « Avec le Trophée des champions, c'est sans doute ma meilleure prestation, je suis à l'aise car je joue à mon poste », a détaillé le Belge après la victoire contre les Normands (2-0).

C'est vrai que pour sa grande première avec l'ASM, fin juillet au Maroc, le numéro 17 s'était montré à son avantage face au PSG malgré la défaite (1-2).

Un caviar pour Sidibé sur l'ouverture du score et de la personnalité. Derrière, un trou noir indigne de son potentiel.

Aucune titularisation en Ligue 1 avant la 6e journée et la venue de Strasbourg et une feuille de stats vierge en 8 matches de championnat. C'est beaucoup pour un garçon payé 25 millions d'euros et précédé d'une flatteuse réputation. Surtout, c'est incompréhensible pour un joueur qui peut tout faire. Tielemans sait dribbler, éliminer des joueurs, prendre des décisions vite et bien, et même marquer comme ce fut le cas à Leipzig pour le premier match de Ligue des champions.

« J'ai un peu douté en début de saison »

A Anderlecht, le natif de Leeuw-Saint-Pierre était décisif (185 matches, 35 buts et 32 passes décisives). « C'était la coqueluche à Bruxelles, ici, il joue avec des stars, des joueurs qui ont gagné l'Euro, la Ligue, la Ligue Europa », avançait Jardim la semaine dernière pour expliquer la mise en route tardive du numéro 17.

En Belgique, le garçon était le meilleur joueur du championnat se souvient Ludovic Butelle, le gardien français du Club Bruges : « il a du charisme, c'est un milieu technique avec une frappe de balle incroyable. Très à l'aise avec le ballon, il a su tenir la pression à Anderlecht où il était l'un des cadres à seulement 20 ans. Il a voulu partir par la grande porte de son club formateur, en étant champion pour rejoindre un club tout juste champion de France ».

Son arrivée sur le Rocher était la suite logique mais l'intéressé imaginait ses débuts sans doute plus simples. Ces dernières semaines, Tielemans a même douté.

Quel est son poste ?

Entre le joueur et son entraîneur, les échanges étaient non pas compliqués mais inexistants par moments. « Il parle à beaucoup de joueurs mais avec lui, non », avançait un proche du club dans des propos relayés par Goal.com.

Papa d'une petite fille et relativement expérimenté pour 20 piges (il a déjà près de 40 matches européens au compteur), Tielemans ne bronche pas et attend son tour.

« J'ai un peu douté en début de saison, confie l'ancien joueur d'Anderlecht à Het Laatste Nieuws. J'ai montré que j'étais prêt à l'entraînement. J'avais bien parlé avec le vice-président Vadim Vasilyev et l'entraîneur Leonardo Jardim avant de venir ici. Ils ont été très clairs. Il faut que je me batte pour ma place et que je travaille dur. J'espère que je vais recevoir de plus en plus ma chance. »

Le Belge n'imaginait pas devoir batailler autant.

Peut-être aussi que son positionnement l'empêche de briller. Après tout, à quel poste Youri Tielemans est-il le meilleur ?

Numéro 10 dans un 4-2-3-1 ?

Relayeur dans un 4-4-2 ?

Milieu box-to-box dans un 4-3-3 ?

A Anderlecht, il jouait dans un 4-2--3-1 devant la défense où il avait comme compagnon de match le bulldozer Leander Dendoncker (1,88m).

Sur le Rocher, le Belge a joué à plusieurs postes, y compris sur un côté.

Autrement dit, Jardim cherche encore la bonne formule pour exploiter au mieux les qualités de son formidable milieu de terrain.

Pour Tielemans, il n'y a aucun souci, il faut simplement s'adapter. « Le coach me donne des consignes quand je joue à un poste qui n'est pas naturel pour moi afin que tout soit clair dans ma tête, dans ce que je dois faire. Quand le coach me met un peu plus haut sur le terrain poursuit-il, c'est pour blinder son milieu, c'est par nécessité. J'ai eu un moment difficile ces dernières semaines mais je suis passé au-dessus ». Même son de cloche chez Butelle pour qui la patience doit être de mise : « C'est particulier de jouer à Monaco, où la pression est différente de Paris, Lyon ou Marseille. C'est un vestiaire avec beaucoup d'étrangers, il ne va pas arriver, à 20 ans, et taper dans le dos de Falcao dans le vestiaire. Il se fait petit, il prend ses marques, ce n'est pas facile de s'intégrer dans un vestiaire d'un club champion. »

Avec un déplacement à Bordeaux et un match couperet à Besiktas, le Belge de 20 ans va avoir l'occasion de montrer que sa saison monégasque est vraiment lancée.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.