Rubriques




Se connecter à

AS Monaco: tant qu’il y a Suba, tout va!

Auteur d’une première période exceptionnelle, le portier croate a été le meilleur Monégasque

La rédaction Publié le 29/02/2016 à 09:53, mis à jour le 29/02/2016 à 10:12
Danijel Subasic, le mur Photo AFP

SUBASIC (7): une statue au Louis-II, voilà ce qu’il faut offrir à DanijelSubasic cette saison. A l’image de ses dernières sorties (Saint-Etienne, Troyes), il a permis aux siens de rester dans la partie en s’interposant cinq fois en première mi-temps ! Comme à la fête foraine, ils ont tous pris leur ticket : Bedoya (4’), Vizcarrondo (5’), Sigthorsson (9’, 15’) et Sala (25’). Colossal.

RAGGI (4): le «Pirate» a passé son temps à râler et à rattraper, comme un funambule, la moindre erreur. L’italien a joué sur un fil tout le match et n’a pas réalisé sa meilleure prestation en perdant beaucoup de ballons dans la relance (21 ballons perdus, le plus grand total chez les défenseurs monégasques).

CARVALHO (5): avec Sala et Sigthorsson il avait pas mal de muscles à surveiller. Mais il s’en est plutôt bien tiré. A l’expérience, comme on dit.

WALLACE (4): dans le dur sur les enchaînements rapides des Nantais, il a perdu beaucoup de duels de la tête contre Sigthorsson, avant de reprendre le dessus. Sans aucune élégance, il s’est imposé physiquement, mais quelle faiblesse technique!

 

ECHIEJILE (4): il couvrait Sigthorsson sur l’ouverture superbe de Gillet (9’), sans gravité, grâce à l’arrêt de Subasic. Il a aussi beaucoup souffert face à Bedoya et n’a pas pu apporter une solution tranchante dans le couloir quand Monaco attaquait.

TOULALAN (6,5): pris au milieu en début de match, il a longtemps cherché son second souffle. Il n’a pas réussi à poser le pied sur le ballon, à l’image de l’équipe. Heureusement, il s’est bien rattrapé ensuite avec une bien meilleure deuxième mi-temps, des ballons interceptés - 21 ballons gagnés, le meilleur total de son équipe - et des tacles rageurs à la pelle. Taille patron.

FABINHO (5): un premier ballon perdu d’entrée, il n’y a rien de pire pour se mettre en confiance. Fabinho a semblé complètement perdu dans la première demi-heure, laissant le bateau monégasque tanguer de tous les côtés. Il est monté en puissance par la suite, mais n’a jamais pu percer les lignes balle au pied ou grâce à ses passes. Ses deux spécialités.

MBAPPE (5): une prise de balle et une course chaloupée pour effacer trois Nantais et tirer au but (20’), deux petits ponts avant la pause... et puis c’est tout. Titularisé pour la première fois en L1, le jeune Kylian, 17 ans, a montré qu’il avait du ballon, c’est sûr. Mais aussi, qu’il était encore loin d’avoir les épaules pour s’imposer. Normal. Espérons qu’il se donne le temps de le faire à Monaco où il n’a toujours pas paraphé son premier contrat pro. Remplacé par Bahlouli (89’).

 

MOUTINHO (5,5): le Portugais a vraiment été très discret en première période, voire complètement absent. Il a ensuite réussi, un peu, à prendre le jeu à son compte, mais sans trouver la faille. Son pressing n’a pas vraiment gêné les relances du Nantais Guillaume Gillet, qui a joué dans un fauteuil.

LEMAR (4): beaucoup d’imprécisions dans ses dribbles et ses tentatives (22 ballons perdus). Il a toujours fait les efforts défensifs, mais n’a pas eu l’étincelle qui aurait fait du bien à Monaco. Remplacé par Helder Costa (73’) qui a apporté de la vitesse dans le couloir.

CARRILLO (3): sonné sur un duel avec Sigthorsson (4’), il n’est jamais vraiment rentré dans la partie. Après son doublé contre Troyes, Jardim l’avait préféré à Vagner Love devant. Il avait une belle carte à jouer et hormis un contre sur le dégagement de Riou qui aurait pu rentrer dans le but avec de la réussite, Guido n’a pas existé. Même la bourde de Cana qui perdait bêtement le ballon ne lui profitait pas en perdant son duel avec Riou (49’).Pis, il oublie Moutinho, seul au point de penalty, sur cette grosse occasion. Remplacé Par Vagner Love (77’) qui s’est procuré, au bout d’un dribble un peu long dans la surface, une ultime occasion face à Riou (94’).

ils ont dit

Leonardo Jardim: «Nantes a joué par moments mieux que nous. Et nous aussi inversement. Il n’y a pas eu beaucoup d’opportunités dans ce match de notre côté, mais l’occasion la plus franche, c’était celle de Carrillo (49’ qui manquait son face à face avec Riou, NDLR). En première période, Nantes a joué très direct sur notre défense provoquant beaucoup de duels avec ses deux attaquants. Après, en deuxième période, on a réussi à mieux occuper les espaces. Au final, c’est un score nul logique (0-0).»

Jérémy Toulalan: «Nantes a bien commencé, après on était peut-être moins bien, notamment sur les deuxièmes ballons. Après ça s’est équilibré. On garde quelques points d’avance, mais ce sera difficile jusqu’au bout. Tous les points sont bons à prendre. La beauté du jeu ? On s’en moque, à un moment, on avait aussi critiqué Angers… La critique, c’est toujours facile. L’important, c’est d’être deuxième. À la fin de la saison, on ne regarde pas si on a été bon ou pas, on retient juste le classement.»

 

Fabinho: «Avec deux n°9, Nantes a joué très direct et nous a gênés. C’était compliqué parce qu’on pressait, mais avec leurs longs ballons, les Nantais sautaient les lignes et nous avons eu du mal à être sur les seconds ballons. Heureusement, Subasic a fait un très bon match, comme contre Troyes»

A suivre

  • Journée 29 (vendredi 4/03, 20h30): Caen - Monaco
  •  Journée 30 (vendredi 11/03, 20h30): Monaco - Reims

Offre numérique MM+

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.