“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

AS Monaco-OL: les notes des joueurs

Mis à jour le 04/02/2018 à 23:17 Publié le 04/02/2018 à 23:11
L'AS Monaco s'est imposée 3-2 face à l'OL.

L'AS Monaco s'est imposée 3-2 face à l'OL. Photo Cyril Dodergny

AS Monaco-OL: les notes des joueurs

Auteur d'un but splendide qui a redonné espoir à Monaco, Baldé laissait son équipe évoluer à dix une mi-temps après avoir été bêtement expulsé.

SUBASIC (N/N): le gardien croate n'a eu aucun arrêt à faire en se blessant sur l'ouverture du score de Mariano (12') où il semblait très passif. Un cauchemar. Remplacé par Sy (note 5) (13'). Sérieux, il a été un spectateur impuissant du deuxième but lyonnais.

TOURE (6): ne s'est pas vraiment porté vers l'avant, mais a plutôt bien défendu sur Depay. Un client. C'est lui qui servait Baldé pour la réduction du score monégasque. Mais le mérite revenait d'abord et surtout au Sénégalais sur l'action.

GLIK (7): tenu par Mendy (35'), il obtenait un penalty transformé par Falcao. Présent dans les duels, il ne s'est pas beaucoup embarrassé avec la relance. Loin sur l'ouverture du score de Mariano, Glik surgissait parfaitement devant Fekir dans la surface (62'). Héroïque jusqu'au bout.

JEMERSON (6): le Brésilien avait un client en la personne de Fekir. Il a souvent été sur la corde raide mais s'est toujours accroché. Se fait passer devant sur le but de Bertrand Traoré.

RAGGI (6): il se jetait parfaitement sur une frappe dangereuse de Tete (46'). L'Italien qui évoluait à gauche a souffert sur les combinaisons lyonnaises, mais s'en est bien sorti au final.

FABINHO (6): beaucoup moins étincelant qu'à Marseille, le Brésilien a perdu beaucoup de ballons en début de match. Dans l'engagement, il a semblé un ton en dessous de son vis à vis Ndombélé avant de reprendre le dessus. A beaucoup compensé défensivement à dix.

TIELEMANS (6): de l'envie, il en avait certainement à en revendre, sauf que le milieu de terrain belge a été brouillon et en retard sur les ballons en première mi-temps. Mieux ensuite quand il a été repositionné milieu droit en deuxième période à l'image de sa frappe enroulée (72')

R.LOPES (7): le petit portugais a eu du peps, mais n'a pas toujours bien défendu dans son couloir gauche en première période. Il s'est ensuite transcendé. Ses frappes enroulées ont obligé Lopes à sortir le grand jeu (68' 74') . Une générosité récompensée par le but de la victoire (88')

MOUTINHO (5): il a lancé les hostilités d'une frappe enroulée contrée à l'entrée de la surface (7'). On a peu vu le milieu de terrain portugais dans l'ensemble, mais il a permis à Monaco de ne pas se désunir dans les temps faibles. Une prestation sobre.

BALDE (4): il a commencé par remonter un bon ballon (7') mal négocié ensuite par Moutinho dont la frappe était contrée. Puis, alors que son équipe avait la tête sous l'eau il permettait à Monaco sur un bon tir croisé de revenir à 1-2 (31'). Un exploit individuel qui précédait son carton rouge et une sortie tragique. Pour avoir frappé dans le ballon de colère, il recevait un premier avertissement, puis un second sur une faute grossière sur Mendy (44'). Une expulsion qui faisait franchement désordre.

FALCAO (6): le Tigre a eu une soirée compliquée. D'abord parce qu'après l'expulsion de Baldé, il a joué seul en pointe, puis parce qu'il a semblé peu inspiré. Buteur sur penalty pour l'égalisation, il adpu s'y prendre à deux fois (36').

Seule dans la surface, il n'a pas su trop quoi faire du ballon et a laissé sa place à Jovetic sur l'action, touché à la cuisse (54'). Le Monténégrin a montré beaucoup d'envie et a bonifié les contres monégasques offrant le but de la gagne à Lopes (88').


La suite du direct