“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

AS Monaco-Nîmes (2-2) les notes des joueurs monégasques

Mis à jour le 25/08/2019 à 23:26 Publié le 25/08/2019 à 19:00
Contesté depuis plusieurs matches, le capitaine polonais a une nouvelle fois sombré défensivement. Il ne rassure plus. Plus du tout.

Contesté depuis plusieurs matches, le capitaine polonais a une nouvelle fois sombré défensivement. Il ne rassure plus. Plus du tout. Photo Dylan Meiffret

AS Monaco-Nîmes (2-2) les notes des joueurs monégasques

Les Monégasques ont concédé le nul ce dimanche face à Nîmes. Voici les notes des joueurs.

Lecomte (5): Peu mis à contribution pendant plus d’une heure, il voit la frappe de Philippoteaux fracasser sa barre transversale à la demi-heure de jeu mais sauve sa cage d’un réflexe sur une frappe puissante de Ferhat à l’heure de jeu, puis devant Alakouch peu de temps après. Il doit s’incliner deux fois en moins d’un quart d’heure dans la foulée….

Jemerson (3): Il avait déjà joué deux fois au poste de latéral droit en Ligue 1 : à Lille (1-4 en avril 2016) et à Lyon (1-6 en mai 2016). Bon, cette fois l’opposition était moins consistante mais comme il se passe toujours quelque chose avec lui, le Brésilien se fait expulser - après recours à l’assistance vidéo - pour un geste non maîtrisé à 40 mètres de ses buts alors que son équipe menait 2 à 0. Derrière, Monaco a sombré.

Glik (3): Après sa piètre prestation messine, le capitaine devait se rattraper, notamment dans son rôle de leader. Toujours en difficulté quand ça part dans son dos, il a passé son match à remercier la maladresse des Nîmois dans le dernier geste... jusqu’au but de Philippoteaux où il apprécie mal le centre. A son crédit, un retour précieux devant Ripart (85’) mais c’est trop peu. Surtout quand on porte le brassard.

Badiashile (5): Solide sur un ballon chaud devant Ripart (30’) mais plutôt discret à la relance, le jeune gaucher s’est appliqué à jouer simplement.

Ballo-Touré (4): Il avait un sérieux client dans son couloir en la personne de Ferhat, tout sauf un cadeau. Sur l’égalisation nîmoise, il manque son centre et sur le contre son couloir est délaissé mais ses coéquipiers oublient, surtout, de compenser sa montée.

Gelson Martins (5): Discret, trop encore une fois, en début de match avant de desserrer son frein à main après 30 minutes mais il est trop maladroit dans le dernier geste car des bonnes situations, il en a eu.

Adrien Silva (5): Recruté vendredi, le Portugais était déjà sur le pont au cœur d’un secteur - milieu de terrain - particulièrement sinistré sur le Rocher. Indispensable à l’équilibre de l’équipe, il a notamment permis à Golovin de se projeter en première période. Remplacé par Traoré.

Golovin (6): De nouveau aligné à ce poste hybride de relayeur, le Russe était le premier relanceur de son équipe. Au départ de toutes les actions, ce poste semble lui convenir… à condition que son acolyte de l’entrejeu bosse dans l’ombre. Propre et précis, quand il est comme ça, il apporte tellement. Mais on a retrouvé le Golovin de l’an dernier, c’est-à-dire quelconque, quand l’ASM s’est retrouvée à dix.

Onyekuru (5): Un volume de courses important mais rarement servis. Il sent bien le coup sur l’ouverture du score de Slimani et participe à l’action qui amène le deuxième but mais encore trop intermittent. Remplacé par Panzo.

Ben Yedder (6): On l’a d’abord vu beaucoup encourager ses coéquipiers à commencer par Onyekuru. Son entente avec Slimani a permis à Monaco d’être menaçant et il ouvre son compteur but avant la pause en renard des surfaces. Une montée en puissance intéressante. Remplacé par Gil Dias, habile techniquement.

Slimani (7): Véritable point d’appui offensif, l’Algérien a pesé - au sens propre comme au figuré - sur la défense nîmoise. Son duo avec Ben Yedder a très bien fonctionné et, globalement, il sent le football comme en atteste son joli mouvement sur son but. Il a déjà conquis le public du Louis-II.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct