“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

  • Et si vous vous abonniez ?

    Au quotidien, où que vous soyez, consultez le journal complet en ligne, dès 6h du matin.

    Abonnez-vous

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

AS Monaco-Nîmes (1-1): les notes des joueurs monégasques

Mis à jour le 21/09/2018 à 23:40 Publié le 21/09/2018 à 23:40
Le Tigre Radamel Falcao a inscrit son 53e but en 80 matchs de Ligue 1.

Le Tigre Radamel Falcao a inscrit son 53e but en 80 matchs de Ligue 1. Photo J.-F.O.

Toute l'info locale + Des reportages exclusifs

AS Monaco-Nîmes (1-1): les notes des joueurs monégasques

Sur une action de classe, Radamel Falcao a égalisé et remis son équipe dans le coup. Avec plus de chance, il aurait pu doubler la mise. Les notes des joueurs.

BENAGLIO (6): s'est bien détendu pour détourner une frappe de Bobichon premier poteau (9'), avant de céder à bout portant face à Briançon (19'). Sur une nouvelle phase arrêtée, il détournait d'un réflexe une nouvelle tête de Briançon (62').

RAGGI (5): pour sa première le Pirate n'a pas tout réussi, forcément. Mais mine de rien, il a su distiller deux bons centres pour Falcao (38') et Mboula (49'). Peut mieux faire dans l'ensemble.

GLIK (5): dépassé sur la tête de Briançon (19') sur le but, le défenseur polonais a eu du mal aux duels avec Bozok ou Guillaume. Précieux en fin de match pour couper quelques contres nîmois.

N'DORAM (5): il a été présent dans les duels et aurait même pu marquer en fin de match (86'). Mais a manqué beaucoup de passes en première période avant de se reprendre.

BARRECA (4): l'Italien, pas dans le groupe de Leonardo Jardim lors des deux précédentes rencontres de l'ASM retrouvait hier une place de titulaire. N'a pas brillé. Sobre défensivement, il n'a pas réussi à porter le danger si ce n'est sur un centre pour Traoré qui n'a pas cadré (73').

TIELEMANS (5): le milieu belge a perdu beaucoup de ballons mais a bien fini la rencontre grâce à son volume de jeu. Maladroit sur certaines passes, il a été plutôt inspiré sur coups de pied arrêtés (53').

AÏT-BENNASSER (6): le milieu de terrain a eu du mal à trouver le rythme en début de partie, mais il a été l'un des rares ensuite à dicter le tempo et orienter le jeu. N'a rien lâché.

MBOULA (4): son slalom dans la surface pour fixer Paquiez et frapper au dessus (12') laissait présager quelque chose de bon. Malheureusement au final, il n'a pas trop été inspiré. L'ex-barcelonnais était trop statique pour reprendre le ballon détourné par Bernardoni sur un coup franc de Tielemans (44') et manquait sa frappe sur un centre de Raggi (49'). L'Espagnol était pourtant bien placé. Remplacé par Grandsir (60') qui a apporté de la vitesse entre les lignes et offert un caviar à Sylla qui manquait sa volée (80').

A.TRAORE (4): après sa première titularisation face à Bordeaux, Traoré retrouvait une place de titulaire derrière Falcao. Mais il est globalement passé à côté. Ses partenaires ont eu un mal fou à le trouver en première période. Aurait dû cadrer sa tête sur le bon centre de Barreca (73'). A manqué de justesse en contre. Remplacé par Sylla (78') qui aurait pu offrir la victoire à Monaco, seul face au but (80').

DIOP (6): il a peut-être eu du déchet en début de match, mais il a été l'un des rares à percuter et à rentrer dans cette défense nîmoise. A 18 ans, l'ex-rennais aurait pu offrir les trois points de la victoire sur une lourde frappe enroulée à l'entrée de la surface. Mais Bernardoni empêchait le ballon de filer dans la lucarne (49').

FALCAO (7): il a d'abord effectué une bonne remise pour Mboula dans la course (12') qui manquait d'ouvrir le score. Le Colombien a montré les mêmes intentions que face à l'Atlético Madrid. Si ça n'a pas suffit en Ligue des champions, c'était assez ce vendredi pour faire de sacrés dégâts. Son enchaînement sur son but a été une bouffée d'oxygène pour son équipe au bord du gouffre (27'). Inspiré, il était à un cheveux de doubler la mise à la 53e. Mais sa reprise du droit heurtait la barre transversale de Bernardoni battu.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.