“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

AS Monaco: ne pas tomber dans le Doubs

Mis à jour le 09/02/2016 à 05:05 Publié le 09/02/2016 à 05:05
Avec la blessure de Coentrao, Andrea Raggi devrait occuper le couloir gauche.

Avec la blessure de Coentrao, Andrea Raggi devrait occuper le couloir gauche. Photo C. Dodergny

Monaco-Matin, source d'infos de qualité

AS Monaco: ne pas tomber dans le Doubs

Face au 19e de Ligue 2, Monaco ne s'attend pas à un match facile. En Coupe, tout est possible

Évidemment, ce 8e de finale de Coupe de France contre Sochaux est bien moins sexy que le derby remporté contre Nice dimanche (1-0), et certainement encore un cran en dessous du choc à venir contre Saint-Etienne, dimanche à 17h. Et pourtant, pas question de prendre ce match à la légère. Ce n'est pas la mentalité de la maison "rouge et blanc" qui n'a perdu que trois fois sur ses 14 derniers matches toutes compétitions confondues. «Un match après l'autre», temporisait Jardim qui ne voulait pas voir plus loin que ce déplacement dans le Doubs.

Contre le 19e de L2, qui n'a pas gagné un match de championnat depuis mi-décembre, Monaco a l'occasion de valider son ticket pour les quarts de finale. Ce serait franchement bête de se foirer. Surtout dans une période où tout réussit à l'équipe de Léonardo Jardim. Le but est évidemment de ne pas casser la dynamique, et surtout, aller au bout de l'aventure en ramenant un trophée qui se refuse au président Rybolovlev. «On veut se qualifier, a martelé le coach portugais avant de faire preuve de prudence. Mais jouer une équipe de deuxième division ce n'est pas facile, car les joueurs mettent toujours beaucoup d'intensité.»

Une équipe sochalienne qui est allée se qualifier sur la pelouse de Bastia (1-2) est forcément à prendre au sérieux.

«La Coupe, c'est un peu comme le derby. Ce n'est pas toujours la meilleure équipe qui gagne. C'est celle qui remporte le plus de duels et qui est la plus costaud.»

Pour ce match, Leonardo Jardim va devoir une nouvelle fois faire tourner. Depuis le début de saison, le coach portugais a aligné deux fois le même onze seulement à deux reprises.

La suspension de Dirar, la blessure de Coentrao (fracture du pied), la fatigue de Carvalho ou Moutinho vont l'obliger à revoir ses plans. «On va faire tourner 4 ou 5 joueurs maximum, parce qu'ils sont fatigués.» On pourrait alors assister à la première de Jemerson en défense centrale, aux retours de blessure d'Almamy Touré, Thomas Lemar et Farès Bahlouli. Voire aux débuts d'Ilyes Chaïbi en tant que titulaire, après avoir été l'auteur d'une passe décisive au tour précédent contre Evian.

Sur les deux dernières éditions, l'ASM est toujours tombée sur le futur vainqueur : Guingamp, en demies, il y a deux ans ; et Paris, en quarts, l'an dernier. Un PSG qui fait figure d'épouvantail, forcément. «Mais dans le foot, tout est possible», a rappelé Jardim. Et c'est vrai qu'il y a plus de chance de faire basculer le PSG sur un match... que sur une saison.

Monaco, 24 points derrière, le sait très bien.

 

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.