“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

AS Monaco - Lyon (2-3): les notes des joueurs monégasques

Mis à jour le 24/01/2018 à 23:27 Publié le 24/01/2018 à 23:25
Radamel Falcao a été transparent contre Lyon.

Radamel Falcao a été transparent contre Lyon. Photo Cyril Dodergny

Je découvre la nouvelle offre abonnés

AS Monaco - Lyon (2-3): les notes des joueurs monégasques

Mais où était Falcao ? L'attaquant colombien a eu un mal fou à se montrer dangereux mercredi soir lors de la défaite des siens contre Lyon (2-3).

 BENAGLIO (4): sur une tête de Touré vers son but, il aurait pu être pris à défaut (19'). Au final, le gardien suisse a surtout mordu à la feinte de Mariano, quelques minutes plus tard, pour le deuxième but lyonnais (25'). Sur l'action, Benaglio se blesse. Remplacé par SY (5) à la pause, qui ne peut rien faire sur le doublé de Mariano (56'). Mais solide pour repousser l'ultime tentative de l'Espagnol (59').

TOURE (3): loin au marquage sur le centre de Traoré pour le troisième but lyonnais (54'), Almamy Touré a été à la peine toute la soirée. Titulaire à Montpellier, le Malien n'a pas convaincu et a peu apporté offensivement si ce n'est sur une montée à 10 minutes de la fin.

GLIK (6): le Polonais avait un sacré client à museler en la personne de Mariano. Auteur d'un doublé l'attaquant espagnol a plutôt fait souffrir dans son ensemble l'arrière-garde monégasque. Mais comme à son habitude, Glik a eu le mérite de ne rien lâcher et aurait pu égaliser de la tête en toute fin de match.

RAGGI (3): pris sur le dribble de Traoré lors de l'égalisation lyonnaise (21'), l'Italien a eu du mal et a souffert dès que le rythme s'accélérait. Remplacé par Tielemans (63') qui a permis à N'Doram de se positionner dans l'axe de la défense aux côtés de Glik. Le milieu belge n'a pas tardé à se mettre en évidence par une excellente passe dans la surface pour Touré (83').

SIDIBE (5): spectateur pendant près d'une heure, le latéral droit de l'équipe de France, replacé à gauche hier soir, s'est réveillé ensuite. Il a laissé beaucoup d'espace à Bertrand Traoré avant de prendre la mesure du Burkinabé. Mieux ensuite, il a apporté plus de solutions dans le couloir, notamment sur l'action du but de Lopes (71').

LOPES (7): il manquait le cadre sur un centre de Baldé prolongé par Falcao (23'), mais rectifiait la mire pour réduire la marque à vingt minutes de la fin (71', 2-3). Certainement le Monégasque le plus remuant. Un détonateur précieux en l'absence de Thomas Lemar.

FABINHO (5): il a parfaitement lancé le match en déposant un coup-franc parfait sur la tête de Jovetic pour l'ouverture du score (14'). Le Brésilien a ensuite alterné le chaud et le froid et n'a pas réussi à casser les lignes.

N'DORAM (5): il a commencé fort en grattant pas mal de ballon. Il s'est montré disponible dans la construction du jeu mais a parfois manqué de vitesse. Replacé en défense avec l'entrée de Tielemans (63'), il a tenu la baraque et a apporté un peu plus de sûreté dans la relance.

BALDE (4): sa passe pour Lopes (71') a permis à l'ASM de réduire la marque, mais globalement, le Sénégalais a fait peu de différence excepté ce centre tendu pour Lopes (23').

JOVETIC (5): une tête prolongée en finesse dans les filets de Lopes (14') avait parfaitement lancé son match. Mais si sa mission était de pourvoir en ballon Radamel Falcao, c'est loupé. Le Colombien a été inexistant. L'attaquant monténégrin a semblé en jambes, et c'est déjà une bonne chose.

FALCAO (3): un pointu (41'), et puis plus rien. Mais vraiment rien. Un bilan qui ne pèse pas bien lourd dans la musette d'un capitaine habitué à faire trembler les filets. Il a tenté de décrocher, mais rien n'y faisait. Le Tigre était transparent sur la pelouse du Louis-II. Inquiétant avant le déplacement au Vélodrome dimanche. Remplacé par Ghezzal (70') qui a été beaucoup plus percutant le long de la ligne. Des feintes, des centres et surtout de l'envie. A revoir.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.