“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

  • Et si vous vous abonniez ?

    Au quotidien, où que vous soyez, consultez le journal complet en ligne, dès 6h du matin.

    Abonnez-vous

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

AS Monaco: le retour en grâce d’Aleksandr Golovin

Mis à jour le 07/01/2021 à 08:19 Publié le 07/01/2021 à 08:15
Pour la première fois de la saison, l’ASM a inscrit cinq buts dans un même match. Le 1er novembre, elle avait marqué quatre fois contre Bordeaux au Louis-II (4-0).

Pour la première fois de la saison, l’ASM a inscrit cinq buts dans un même match. Le 1er novembre, elle avait marqué quatre fois contre Bordeaux au Louis-II (4-0). Photo AFP

Je découvre la nouvelle offre abonnés

AS Monaco: le retour en grâce d’Aleksandr Golovin

Tenu en échec à la pause, l'AS Monaco a fait exploser en seconde période des Lorientais réduits à dix (2-5). Une belle façon de commencer l’année même si tout n’a pas été parfait.

Monaco n’a pas été serein pendant 90 minutes, loin de là, et ce score de 5-2 peut paraître flatteur au regard du match livré par les deux équipes. Mais les hommes de Niko Kovac sont repartis de Bretagne avec leurs trois premiers points de 2021, c’est trois de plus que Montpellier et Lens, battu à Marseille et vaincu par Lyon (3-1).

Pas une mauvaise opération avant le match de samedi contre Angers (7e, à égalité de points). La première mi-temps a été insipide contre une équipe de Lorient, qui en sa position de barragiste, avait forcément les crocs.

Dominés dans l’impact et dans les intentions, sanctionnés de deux jaunes en moins de six minutes, Monaco, et surtout l’opportuniste Disasi, ont profité d’une erreur de Nardi sur un corner d’Aguilar pour ouvrir le score (8’).

Presque contre le cours du jeu. Un cadeau qui aurait dû leur ouvrir une voie royale. Mais comme trop souvent cette saison, les Rouge et Blanc sont ensuite retombés dans leurs travers, le bloc a commencé à reculer, à courir à côté du ballon.

Fofana y est allé de son offrande, une constante que Kovac n’arrive pas à rectifier, avec une remise en retrait mal assurée que Moffi a exploité, en faisant valser la jeune charnière centrale asémiste (1-1).

"La première mi-temps n’a pas été celle qu’on attendait. On a été passif, on a perdu trop de duels, fait beaucoup d’erreurs", regrettait l’entraîneur croate.

"Le coach a eu les bons mots, il nous a dit que ce n’était pas digne de notre équipe. Le message a été clair", débriefait Sofiane Diop après-coup. Son entrée dès la mi-temps à la place d’un Geubbels qui à défaut de gagner des points en a surtout perdu, et celle de Maripan à la place d’un Disasi que Kovac trouvait "nerveux" ont fait du bien.

Les deux entrants ont inscrit leur nom sur la ‘‘manita’’ infligée aux Bretons, mais leurs adversaires avaient alors déjà explosé en vol. Non, c’est surtout le retour en grâce d’Aleksandr Golovin que l’on retiendra.

Diop: "Golovin ? La magie a opéré"

Le Russe n’était plus apparu en compétition officielle depuis le 30 août dernier en raison d’une lésion musculaire à la cuisse? Il a marqué au bout de quatre secondes chrono sur son premier ballon: le temps d’ajuster une merveille de frappe enroulée dans le petit filet de l’ancien Monégasque Nardi.

On jouait la 64e minute et Golovin avait dû patienter plusieurs minutes sur la touche, sommé de rajouter du strap sur ses chaussettes basses par le quatrième arbitre. "On le voit entrer, il n’est pas attaqué, je dis à Djib (Sidibé, NDLR) joue sur Golo. Il a fait ‘‘du Golo’’, la magie a opéré", saluait Diop. Ce n’est jamais facile de revenir. On espère qu’il nous aidera à gagner d’autres matchs".

Si Golovin a permis aux Monégasques de reprendre l’avantage, ce n’est pas son but qui a fait gagner l’ASM, puisqu’une erreur de main de Mannone a permis dans la foulée à Gravillon de ramener les Lorientais à 2-2 (66’), pourtant à dix depuis l’expulsion de Delaplace à la (48’).

Au final, la deuxième mi-temps a offert 5 buts en 20 minutes, et les Monégasques peuvent être satisfaits d’avoir montré du caractère alors que Lorient était par deux fois dans la rencontre revenu au score.

Si les contes pouvaient avoir deux héros, Kevin Volland y aurait forcément sa place. L’Allemand a livré un récital, s’affirmant un peu plus comme le leader technique de cette équipe, orpheline ces dernières semaines du réalisme létal de Ben Yedder, qui n’a plus marqué dans le jeu depuis le 27 septembre.

L’ex de Leverkusen, lui, vient de marquer son huitième but cette saison, a donné sa quatrième passe décisive et est l’auteur de la passe en profondeur sur laquelle Delaplace est exclu. Grand bonhomme de ce match, il est aussi celui d’une saison qui, pour le moment, réussit plutôt bien à Niko Kovac et sa troupe.

Les buts

8’ (0-1): Volland dévie un corner venu de la droite de la tête, Nardi se troue, Delaplace est surpris. Disasi profite du cafouillage pour pousser le ballon au fond.
31’ (1-1): Moffi profite d’une remise ratée en retrait de Fofana, s’amuse de Badiashile et Disasi avant de frapper dans le petit filet droit de Mannone.
64’ (1-2): Sidibé joue un corner à deux avec Golovin tout juste entré en jeu. Seul à droite et aux abords de la surface, le Russe marque sur son premier ballon d’un magnifique enroulé du droit.
67’ (2-2): Mannone ne capte pas un coup franc sans danger de Laurienté. Gravillon surgit et égalise.
68’ (2-3): ouverture magnifique de Maripan, Volland, oublié par la charnière lorientaise, piège Nardi d’une tête lobée.
78’ (2-4): Golovin efface la défense lorientaise à gauche et centre. Volland remet de la tête, dans l’axe, pour Diop qui plonge les pieds en avant.
88’ (2-5): Maripan score, après une déviation de Tchouaméni sur un corner.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.