“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

AS Monaco: Glik, nouveau sauveur

Mis à jour le 28/09/2016 à 05:08 Publié le 28/09/2016 à 05:08
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

AS Monaco: Glik, nouveau sauveur

Trois jours après avoir offert la victoire contre Angers, le défenseur polonais a évité la défaite tout au bout du temps additionnel. Monaco tient son héros

Subasic (5,5): pas énormément de travail pour le Croate. Il fait l'arrêt qu'il faut sur la frappe vicieuse de Chicharito juste avant la mi-temps (45+2'), capte celle d'Aranguiz (60'), mais ne peut rien faire sur la tête du Mexicain, complètement seul dans la surface (73').

Raggi (4,5): avec Calhanoglu au marquage, l'Italien savait qu'il n'allait pas passer une soirée de tout repos. Pris dans son dos (53') par le Turc, il est tout heureux de voir Jemerson rattraper le coup. Il est aussi pris de vitesse par Volland (61'), mais sans conséquence. Une soirée laborieuse, même si le repli défensif incertain de Bernardo Silva ne lui a pas facilité la tâche.

Glik (6,5): il lâche Chicharito une seconde dans le match et cela offre le but au Mexicain (73'). Mais le Louis-II lui a vite pardonné. Car le Polonais a encore endossé son costume de sauveur en reprenant parfaitement la remise de Carrillo d'une demi-volée magnifique qui se logea dans la lucarne droite de Leno. L'ancien capitaine du Torino a eu le droit à une standing-ovation pour sa sortie.

Jemerson (5,5): une première mi-temps impeccable. De bons jaillissements, des duels gagnés en pagaille. C'est simple «Blackenbaueur» a étouffé Volland et rattrapé les erreurs de ses coéquipiers. Moins dominateur face à Kiessling ou Mehmedi en fin de match. C'est aussi une mauvaise relance du Brésilien qui amène le but allemand.

Sidibé (6): il a écœuré Brandt sur son côté, provoqué le jaune de Tah dès le début de match (19') et apporté le danger sur ses montées, comme sur cette talonnade pour Lemar qui offre la meilleure occasion de la première mi-temps (45'). Pour le stopper, les Allemands n'ont trouvé que la solution de la faute.

Fabinho (5,5): le Brésilien n'a pas eu le rendement de Wembley. Il continue à gratter des ballons, à couper des ballons dangereux, mais il avait placé la barre tellement haut depuis la reprise qu'on attend davantage de lui. Il semble accuser le coup physiquement.

Moutinho (5): le Portugais a souffert face aux milieux allemands bien plus physiques que lui. Mais il est quand même le milieu qui a touché le plus de ballons, et l'un d'eux aurait mérité d'être mieux exploité par Germain (32').

Bakayoko (5): de l'impact au milieu, où le combat physique fut intense, mais aussi quelques pertes de balles, dont une qui aurait pu coûter cher sans l'intervention de Jemerson (42') devant Brandt. Remplacé par Mbappé (77'), qui a provoqué sur son aile gauche.

Lemar (6): le Monégasque le plus dangereux. Il a réussi à jouer entre les lignes et il a bien combiné sur son côté gauche avec Sidibé, là où le jeu monégasque a clairement penché. Sa frappe juste avant la pause rase le montant (45') de Leno. Il donne un caviar à Bernardo Silva (51'). Un poison sans réussite.

Germain (4): la première titularisation en Ligue des champions du capitaine ne restera pas un grand souvenir. 8 ballons touchés en première mi-temps, 18 en tout. Une misère dans un rôle obscur. Remplacé par Carrillo (73'), qui a eu la balle d'égalisation dans le temps additionnel, mais qui a surtout dévié de la tête le ballon pour Glik.

Silva (5): le Portugais n'a pas eu sa réussite habituelle. Il a cherché à provoquer, a parfois donné le tournis à Bender, mais a aussi perdu des ballons. Il est au départ et à l'arrivée sur sa frappe contrée par Toprak (51'). Insuffisant toutefois. Remplacé par Boschilia (81'), qui a amené autant de percussion que de déchet.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.