“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

AS Monaco: fin de suspension en août pour Gelson Martins?

Mis à jour le 19/06/2020 à 22:12 Publié le 19/06/2020 à 22:10
Carton rouge et suspension de six mois pour Gelson Martins.

Carton rouge et suspension de six mois pour Gelson Martins. Photo NM

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

AS Monaco: fin de suspension en août pour Gelson Martins?

Ce vendredi, le Comité National Olympique et Sportif Français a fait une proposition de conciliation à la Fédération Française de Football concernant la suspension de 6 mois du joueur de l'AS Monaco, Gelson Martins.

Le CNOSF suggère à la FFF de revenir sur sa décision de ne pas prendre en compte la période allant du 13 mars au 30 juin 2020 dans la purge de toute suspension à temps.

Pour rappel, le Portugais avait bousculé un arbitre lors de la rencontre Nîmes - Monaco le 1er février et sa suspension devait s'achever début août.

Mais, suite à l'arrêt des championnats, la FFF avait indiqué ne pas vouloir prendre en compte la période du 13 mars au 30 juin dans les suspensions à temps. Ce qui obligeait Gelson Martins à purger encore 21 semaines après le 1er juillet.

Dans un communiqué, l'AS Monaco a fait savoir qu'elle " accueillait avec satisfaction la proposition, applicable, du CNOSF, qui confirme sa position.

Le club espère qu'elle sera la première étape d'un cheminement qui permettra à son joueur de reprendre officiellement la compétition dès la fin de la suspension de six mois initialement prononcée à son encontre."

A savoir, la proposition du CNOSF s'applique et s'impose aux parties à compter de sa notification. La FFF dispose de 15 jours pour s'opposer à cette proposition.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.